Les 5 actions préférées de José Berros

©rv

José Berros est gérant small et mid caps au sein de la société de gestion de portefeuille La Financière de l'Echiquier.

Worldline

Positionné sur un marché des paiements digitaux en croissance soutenue, Worldline dispose d’un business model visible et fortement générateur de trésorerie, lui permettant de financer la croissance externe. L’objectif du management est en effet de changer la taille du groupe grâce aux acquisitions, à l’image du rachat de Six Payments en 2018. Worldline pourrait également, à terme, être une cible dans un secteur en consolidation rapide. La dernière opération en date est le rachat de Total System Services par Global Payments pour 21,5 milliards de dollars, sur un multiple de 17 fois l’ebitda.

Sartorius Stedim Biotech

Spécialisée dans les équipements de fabrication à destination des laboratoires pharmaceutiques et des sociétés de biotechnologie, la société franco-allemande dispose de très fortes parts de marché au niveau mondial, aux côtés des américains Pall et Milipore. Sartorius , qui bénéficie de la mégatendance de croissance des médicaments biotechs et des bio-similaires, a pour ambition d’atteindre 2,8 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2025 (1,2 milliard en 2018). Depuis son arrivée en 2003, le management signe une exécution remarquable.

Diasorin

Diasorin , une société italienne, qui produit des kits de réactifs pour le diagnostic in vitro, dispose d’une forte visibilité sur son activité (systèmes fermés, contrats d’une durée moyenne de 3 ans, importante base installée…). Le dynamisme de l’actuelle phase de croissance organique devrait s’intensifier en 2019 grâce à de nouveaux projets (Liaison XS, partenariat avec Qiagen et Beckman Coulter…). La forte génération de liquidités et la situation de trésorerie nette devraient permettre à l’entreprise de concrétiser des opérations de croissance externe et d’accroître le dividende.

Cellnex

©rv

Implanté en Espagne, en Italie et en France, l’opérateur espagnol d’infrastructures télécoms s’impose progressivement comme le consolidateur du marché européen des tours télécoms, à l’image d’American Tower aux Etats-Unis. La société espagnole a récemment réalisé une opération d’envergure en rachetant 11.000 tours télécoms en France, Italie et Suisse auprès d’Iliad et de Salt, pour une valeur totale de 2,7 milliards d’euros. Avec cette opération, Cellnex devrait doubler de taille d’ici 2027 et atteindre 1,9 milliard d'euros de chiffre d’affaires (900 millions d’euros en 2018) et un ebitda de 1,3 milliard.

Alten

Alten est l’un des leaders européens de la R&D externalisée avec 2,3 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2018. Alten est, selon nous, la société la mieux gérée du secteur, avec 18% de croissance moyenne par an depuis son entrée en Bourse en 1996, aucune année de décroissance et des marges d’exploitation très stables, autour de 10%. Alten, dont le cours de Bourse a récemment bénéficié du rachat de son principal concurrent par Capgemini, devrait continuer à croître de 7-8% par an en organique, une croissance enrichie de petites acquisitions.

Lire également

Publicité
Publicité