Les 5 actions préférées de Ken Van Weyenberg

©Ans Brys

Ken Van Weyenberg, head of client portfolio et manager asset allocation chez Candriam présente ses cinq actions préférées

Reckitt-Benckiser

Reckitt est un producteur britannique de biens de consommation, connu pour des marques telles Nurofen, Calgon, Strepsils et Durex. Depuis l’été 2017, l’action a fortement reculé à cause de la baisse des prévisions du chiffre d’affaires suite aux problèmes de production et de logistique dus à une cyber attaque mondiale. Reckitt se fait fort de renverser la tendance grâce à sa récente acquisition, Mead Johnson Nutrition, et à la réorganisation en cours. L’entreprise est bien positionnée pour profiter de tendances à long terme comme le vieillissement de la population et l’augmentation de l’intérêt pour les soins et l’hygiène personnels. Ces dernières années, l’action était chère, mais elle est revenue à un cours intéressant.

Duerr

Duerr est un groupe allemand spécialisé en équipements pour la production, principalement pour l’industrie automobile. Duerr produit des installations robotisées pour la mise en peinture des véhicules, pour limiter les émissions de gaz toxiques, pour améliorer l’efficacité énergétique et pour des machines à bois. L’entreprise est leader de ses marchés dans 90% des secteurs où elle est active (part de marché de 30 à 60%). Duerr est en première ligne dans les domaines de la modernisation de la production dans le secteur auto, de la demande croissante d’automatisation et de robotique, et entrevoit des possibilités dans la mobilité électrique et les voitures autonomes. L’action est intéressante après une récente correction.

Umicore

Umicore est active dans la technologie des matériaux et dans la production de technologies et de matériaux pour panneaux solaires utilisés dans les satellites, les batteries rechargeables, le LED et les catalyseurs. Sa croissance devrait continuer dans les années à venir, grâce à la poursuite des investissements. Umicore a annoncé un investissement de près de 660 millions d’euros dans la division des batteries rechargeables. Cela lui permet de se positionner pour jouer un rôle important dans le développement de la mobilité électrique. L’augmentation de capital clôturée en une heure confirme la confiance du marché dans les perspectives d’avenir du groupe. GBL, qui détient 17% du capital, y a également participé.

Anheuser-Bush InBev

L’an dernier, le groupe brassicole Anheuser-Bush InBev a connu quelques revers. Après ses résultats du troisième trimestre 2017, le cours a reculé à son plus bas niveau depuis octobre 2014. AB InBev, qui bénéficie d’un avantage concurrentiel grâce à la concentration de ses activités, à l’économie d’échelle et à ses marques fortes, s’est repris après la publication de ses résultats annuels. L’entreprise a surpris en publiant des chiffres supérieurs aux attentes pour 2017 et en annonçant de nouvelles synergies suite à la reprise de SAB Miller. Tant les volumes que les prix ont augmenté, et le bénéfice arrive tout juste en dessous des 8 milliards de dollars. On s’attend à une hausse du chiffre d’affaires et de l’EBITDA en 2018.

ASML

ASML est le plus grand producteur de machines pour l’industrie des semi-conducteurs, avec une part de marché de plus de 80%. ASML continue à investir dans la recherche et le développement de machines capables de produire des puces électroniques encore plus petites, plus efficaces et moins gourmandes en énergie. L’entreprise affiche près de 30 commandes pour ces machines, ce qui représente un chiffre d’affaires de 3 milliards d’euros. ASML a une clientèle diversifiée et compte des clients renommés comme Samsung, TSMC et Intel. Le potentiel de hausse de cette entreprise technologique de grande valeur est alimenté par les progrès de l’industrialisation et les investissements de producteurs chinois de semi-conducteurs.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content