Les 5 actions préférées de Koen Steeland

©Dries Luyten

Gestionnaire de Truncus Equity Investment Fund

→ Peugeot-Citroën (PSA)

Depuis sa restructuration, le groupe Peugeot-Citroën (PSA) continue à afficher des résultats particulièrement positifs. Ces résultats ne sont pas encore intégrés dans le cours de Bourse. Entre-temps, Peugeot dispose de plus de 5 milliards d’euros de liquidités nettes, issues de ses activités industrielles, et qui sont le résultat d’une réduction sensible des coûts, d’une gestion intelligente des stocks, et d’une amélioration des ventes en Europe. Tenant compte des liquidités et de la valeur de la participation prise dans la société Faurecia (également cotée en Bourse), le marché semble sous-estimer la valeur des restructurations réalisées dans les activités de PSA liées au secteur automobile.

→ Jungheinrich

Jungheinrich est une entreprise familiale allemande, active à la fois dans la production, la distribution, la location, le financement et l’entretien de chariots élévateurs et de transpalettes. Jungheinrich possède également une position forte sur le marché en croissance rapide de l’automatisation. En dehors des activités de leasing, le bilan de l’entreprise n’affiche aucune dette. Au cours de 2015 et de la première moitié de 2016, la valorisation de l’entreprise a augmenté. Néanmoins, la position sur le marché et la création de valeur de Jungheinrich justifient la présence à long terme de l’action au sein d’un portefeuille diversifié.

→ KSB

KSB est leader du marché dans le segment des pompes et de la robinetterie industrielles. Cette entreprise familiale allemande, cotée depuis 1887, est gérée de manière conservatrice. Au cours de 2015 et du premier semestre 2016, le chiffre d’affaires n’a pas progressé, à cause notamment d’une baisse des commandes liées à des projets. L’entreprise poursuit la rationalisation de ses coûts et observe une augmentation progressive de son carnet de commandes. KSB doit faire face à une dette liée aux pensions – un phénomène typiquement allemand – mais les dettes bancaires sont très limitées. Il est réaliste d’espérer d’importantes plus-values via le cours de Bourse et le dividende au cours des prochaines années.

→ Stock Spirits

Stock Spirits produit des boissons alcoolisées – notamment de la vodka – en Europe de l’est. L’entreprise est leader du marché en Pologne et en République tchèque. En 2015, Stock Spirits a dû faire face à une guerre des prix agressive de la part de son principal concurrent. L’entreprise a souffert pendant plusieurs trimestres de l’évolution du paysage concurrentiel, mais a réussi à redresser la barre. L’arrivée d’un nouvel actionnaire de référence et le changement de l’équipe de direction devraient insuffler une nouvelle dynamique au groupe. Vu son faible endettement et ses parts de marché solides, Stock Spirits dispose d’un beau potentiel pour les années à venir.

→ Safilo

La firme italienne Safilo est le deuxième plus important producteur de lunettes au monde. Safilo est connue à la fois pour ses propres marques (Polaroïd, Carrera, etc.) et pour les marques qu’elle fabrique sous licence (Dior, Jimmy Choo, etc.). Son actionnaire de référence est Hal Holding, investisseur à long terme qui a engrangé des succès dans le secteur de la lunetterie avec le groupe de distribution GrandVision (dont fait partie Pearle). Une nouvelle équipe de direction est en train de rationaliser la structure de Safilo, ce qui a déjà soutenu le chiffre d’affaires. Les premiers résultats sont encourageants mais ne sont pas encore totalement intégrés dans sa valorisation, nettement inférieure à la valeur comptable.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content