Les 5 actions préférées de Marc Leyder

Marc Leyder est directeur des conseils en investissements Van Lanschot.

Tessenderlo

Lundi dernier, Tessenderlo a publié ses résultats du premier semestre. Le groupe chimique belge spécialisé dans le secteur agricole affiche une croissance de 5,4% de son chiffre d’affaires. Cette croissance organique contribue au chiffre d’affaires de 925 millions d’euros, en ligne avec les attentes des analystes. Le résultat brut opérationnel ajusté (ebitda) de 132,3 millions d’euros est légèrement supérieur au consensus des analystes (127,6 millions d’euros). Le management maintient ses prévisions de hausse de l’ebitda par rapport à 2018. Le groupe affiche également une forte croissance de ses flux de trésorerie. L’objectif de cours de 43 euros se situe à environ 55% au-dessus du cours actuel.

Microsoft

©REUTERS

Le mois dernier, l’enfant chéri de Bill Gates a présenté d’excellents résultats pour son dernier trimestre (l’exercice comptable ne coïncide pas avec l’année civile). Le CEO Nadella était particulièrement satisfait de la croissance de la division cloud. Nous continuons à penser que cette division reste sous-évaluée, malgré la valorisation (élevée) de 26 fois le bénéfice attendu pour les 12 prochains mois. À nos yeux, le bénéfice devrait continuer à augmenter grâce à la hausse du chiffre d’affaires et des marges. Ce qui permet à l’action Microsoft de receler un beau potentiel de hausse, qui n’est pour l’instant pas encore entièrement intégré dans le cours. L’objectif de cours se situe à 1 55 dollars.

Royal Dutch Shell

Au début du mois, Royal Dutch Shell a publié des résultats trimestriels décevants. Le bénéfice net de 3,46 milliards de dollars est de loin inférieur aux attentes des analystes (4,93 milliards de dollars). Cet échec s’explique par des défaillances sur l’ensemble de la chaîne d’activités. Nous pensons que cette période difficile devrait être de courte durée. Au niveau technique, un cours de 25 euros par action s’est, dans le passé, souvent révélé être un niveau plancher. À cours actuel, l’action affiche un rendement brut du dividende de 6,6%. Nous maintenons notre conseil "outperform" avec un objectif de cours de 36,50 euros par action (c’est-à-dire un potentiel de hausse de +/- 40%).

Unibail-Rodamco-Westfield

Début août, l’entreprise spécialisée dans l’immobilier commercial a publié ses résultats semestriels. Le bénéfice par action (6,45 euros) est 2,5% au-dessus des attentes. Le cours actuel contraste nettement avec la valeur intrinsèque de 216 euros par action. Si nous corrigeons cette valeur en tenant compte du goodwill inscrit au bilan, la décote atteint encore 37%.

Nous pouvons en déduire que de nombreuses mauvaises nouvelles sont intégrées dans le cours. L’immobilier commercial n’est pas le secteur le plus attrayant, mais la qualité d’URW , combinée avec sa faible valorisation, nous permet de nous montrer enthousiastes sur le long terme.

Axa

Suite à l’acquisition de XL Group, AXA est devenu le plus grand assureur des entreprises en IARD et en immobilier, avec un portefeuille bien diversifié. L’action se négocie à seulement 8,3 fois le bénéfice attendu et sous la valeur comptable de ses fonds propres. Cette faible valorisation compense largement les principaux risques tels que la hausse du nombre de sinistres suite à des catastrophes naturelles et les mouvements défavorables des marchés financiers.

Notre conseil d’achat et notre objectif de cours se situent à 29 euros par action, ce qui représente un potentiel de hausse de plus de 36% et un rendement attendu du dividende de 6,3%.

Lire également

Publicité
Publicité