Les 5 actions préférées de Marc Leyder

©Dries Luyten

Starbucks, Allergan ou encore Siemens sont dans le viseur du directeur des conseils en investissement chez Van Lanschot.

Starbucks [[urn:issue:350114171]]

Le potentiel de croissance de Starbucks repose surtout sur sa capacité d’innovation tels que de nouveaux concepts de points de vente (magasins à expresso de plus petite taille, drive).

La croissance externe – par le biais d’acquisitions et de partenariats – permet à l’entreprise de passer du commerce de détail au commerce de gros. L’entreprise – qui a commencé ses activités aux Etats-Unis dans le secteur du café – se concentre de plus en plus sur l’international. Nous pensons que les "best practices" qu’elle applique sur son marché domestique peuvent être répliquées avec succès dans ces pays. Nous avons fixé l’objectif de cours à 66 dollars, ce qui représente un potentiel à la hausse de 21%.

Allergan [[urn:issue:330118916]]

Le groupe pharmaceutique devrait se développer grâce à un solide portefeuille de produits et un pipe-line R&D bien rempli. Son blockbuster Botox ainsi que les autres "fillers" affichent un potentiel de hausse du chiffre d’affaires de plus de 10% par an. Allergan souffre moins de la pression sur les prix que d’autres grands groupes pharmaceutiques: les clients payent cash les produits esthétiques comme le Botox, contrairement aux autres produits pharmaceutiques pris en charge par les assurances soins de santé. En 2016, Allergan a vendu sa branche de médicaments génériques à Teva. Ce marché est aujourd’hui confronté à une guerre des prix. Notre objectif de cours pour Allergan se situe à 300 dollars, ce qui représente un potentiel de hausse de 34%.

Siemens [[urn:issue:480011724]]

Ces dernières années, Siemens a scindé de nombreuses filiales pour se concentrer sur ses activités principales: les infrastructures "intelligentes" (par exemple les bâtiments, l’électricité) et l’automatisation des usines (robots, capteurs, logiciels, etc.). En scindant différentes activités, le groupe s’est constitué un beau portefeuille de sociétés cotées. Siemens évolue donc vers une structure de holding avec des filiales pour lesquelles il est relativement aisé de calculer la "vraie" valeur.

Siemens souhaite miser totalement sur la numérisation, l’automatisation et l’électrification.

Notre objectif de cours se situe à 125 euros, soit un potentiel de hausse de 13%.

BAM [[urn:issue:11816]]

BAM, le plus grand groupe de construction aux Pays-Bas, est également actif en Belgique, en Allemagne et au Royaume Uni. BAM permet de miser sur la reprise du secteur de la construction, pour lequel Euroconstruct s’attend à une croissance de 4% dans les années à venir. Sur le plan de la valorisation, BAM est intéressante par rapport à ses concurrents: l’action est moins chère à cause d’une traversée du désert (projets moins rentables voire déficitaires). L’amélioration de la rentabilité des projets devrait ramener le cours de l’action au niveau de ses concurrents. Notre objectif de cours se situe à 6,3 euros, ce qui implique un potentiel de hausse de 25%.

AB InBev [[urn:issue:60128205]]

AB InBev est de loin le principal groupe brassicole au monde et bénéficie de ce fait d’importantes économies d’échelle. Cet avantage se traduit par des marges d’exploitation élevées, et une solide gestion du fonds de roulement, qui génèrent une belle trésorerie. Grâce à cette trésorerie élevée combinée à un excellent management, nous pensons qu’AB InBev est en mesure de réduire son endettement (élevé) sans compromettre le paiement du dividende. Le principal levier du cours de l’action est selon nous la reprise du marché de la bière brésilien. Avec la reprise du prix des matières premières, les dépenses des ménages brésiliens devraient suivre le même chemin. Notre objectif de cours se situe à 105 euros, soit un potentiel de hausse de 9%.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content