Les 5 actions préférées de Marco Miserez

©RV DOC

Marco Miserez, Gestionnaire Candriam, nous livre ses actions "chouchous".

Econocom

Econocom est le leader européen dans le secteur de la gestion des infrastructures IT sur le marché B2B. Econocom est particulièrement bien positionné pour se développer plus vite que le marché grâce à la transformation numérique et à la tendance croissante à la sous-traitance informatique. Nous nous attendons à ce que l’entreprise communique cette année son nouveau plan stratégique, qui pourrait mettre l’accent sur l’amélioration des marges. Cet objectif n’est pas encore intégré dans le cours. Enfin, Econocom pourrait utiliser son bilan solide (sans dettes depuis le remboursement de son obligation convertible) pour des fusions et acquisitions (comme dans le passé avec Osiatis et ECS).

Julius Baer

Julius Baer est une institution financière suisse exclusivement active en gestion de patrimoine. Ces dernières années, le groupe a appliqué une stratégie agressive de croissance à la fois organique et externe (via acquisitions), ce qui a augmenté ses actifs sous gestion de 12% en 2016. La banque continuera à acquérir d’autres banquiers privés dans les régions de forte croissance (par ex. en Asie), ce qui devrait encore augmenter ses actifs sous gestion. Julius Baer profite de la hausse des taux aux Etats-Unis et de la bonne santé du dollar. À long terme, les banquiers privés pourront tirer profit de la tendance à la concentration des grosses fortunes au niveau mondial et de l’importante création de richesses dans les pays émergents.

Johnson Matthey

Johnson Matthey est le plus grand fabricant de catalyseurs au monde avec une part de marché de près de 33% dans le secteur automobile. Nous estimons que l’action a été trop fortement pénalisée suite à la contraction de la part de marché des moteurs diesel en Europe. La crainte des investisseurs nous semble exagérée. La baisse devrait se limiter aux voitures urbaines et être largement compensée par les constructeurs qui misent sur les tests d’émission dans des conditions réelles de trafic, et par les gains de change. De plus, l’amélioration des perspectives d’applications aux gros moteurs diesel aux Etats-Unis devrait également avoir un impact positif.

Roche

Grâce à sa politique d’innovation, Roche dispose aujourd’hui d’une série de produits dans son pipeline, qui pourraient maintenir le rythme de croissance, à l’heure où la concurrence se fait menaçante dans le secteur des médicaments oncologiques biosimilaires. En se focalisant sur l’oncologie et les traitements de maladies rares, Roche se protège efficacement contre l’augmentation de la pression sur les prix en Europe et aux Etats-Unis. Avec un tel profil de croissance et un excellent rendement du dividende, l’action Roche est très attrayante. Facteur important: Roche a récemment pu démontrer que son nouveau médicament contre le cancer du sein était significativement plus efficace que son médicament existant.

AB InBev

2016 fut une année difficile et volatile pour le plus grand groupe brassicole au monde (faible demande au Brésil, recul du cours de l’action, perte de parts de marché aux Etats-Unis et conditions de reprise moins favorables de son concurrent SABMiller). Nous estimons que ces éléments sont totalement intégrés dans le cours, et nous nous attendons à ce que la croissance organique et la marge EBITDA s’améliorent sensiblement. Sur la base de son rendement sur les flux de trésorerie libre, l’action affiche une décote par rapport à ses concurrents, ce qui nous semble injustifié étant donné le profil de croissance du groupe, son leadership sur plusieurs marchés intéressants, et la qualité exceptionnelle de l’équipe de management.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content