Les 5 actions préférées de Pascale Nachtergaele

©Thierry Roge

Pascale Nachtergaele est gestionnaire de fonds chez Nagelmackers.

CFE

Les perspectives du marché du dragage sont encourageantes, tout bénéfice pour CFE . Après quelques années difficiles, les adjudications de grands projets ont repris. Par ailleurs, DEME s’attend à ce que la demande d’éoliennes off-shore reste soutenue au cours des prochaines années, tandis que le groupe souhaite compenser la pression sur les prix grâce à des gains d’efficacité. La mise en service du nouveau navire "Orion" devrait apporter sa pierre à l’édifice.

À long terme, les activités d’exploitation des fonds marins offrent également de belles perspectives. Avec la fin de la récente vague d’investissements, l’année 2020 devrait signer le début de la réduction de l’endettement du groupe.

Orpea

Orpea est un acteur de premier plan du secteur des maisons de repos et de soins. Le groupe est passé du statut d’opérateur local en France à celui de leader européen. Orpea est actif dans un marché à l’abri des incertitudes économiques et géopolitiques.

Son expansion en Amérique Latine représente une nouvelle étape dans l’histoire du groupe et devrait générer d’intéressantes opportunités de croissance. Pour les prochaines années, le management ambitionne d’augmenter le chiffre d’affaires de 10% par an. L’efficacité de l’organisation génère une belle rentabilité. Par ailleurs, le groupe profite des taux bas, et est propriétaire de 48% de l’immobilier géré.

Tubize

Tubize est le holding qui détient 35% du capital d’UCB. Le portefeuille actuel de produits du groupe pharmaceutique affiche aujourd’hui d’excellents résultats.

De plus, UCB devrait bientôt récolter les fruits d’un pipe-line bien garni. Le groupe affiche de belles avancées avec des produits qui pourraient être commercialisés d’ici 2025 et compenser les médicaments dont le brevet expire bientôt. Nous nous attendons à un flux de nouvelles positives pendant l’année, en particulier sur le bimekizumab, un médicament potentiel contre le psoriasis. Via Tubize, on peut acheter UCB en bénéficiant d’une décote de 43%.

Philips

©ANP

Ces dernières années, Philips s’est littéralement métamorphosé, pour passer d’un conglomérat industriel à une entreprise spécialisée en technologies médicales. Le groupe est un acteur de premier plan sur le marché – en forte croissance – de l’imagerie diagnostique et de la radiologie interventionnelle.

Le vieillissement de la population devrait augmenter la demande de soins de santé et Philips devrait pouvoir en profiter. On s’attend d’ailleurs à une croissance à deux chiffres pour les années à venir. La cession de la division "appareils électroménagers" devrait avoir un impact positif sur la valorisation. Le programme de rachat d’actions propres devrait également soutenir le cours de l’action.

Coima Res

Coima Res est un REIT (Real Estate Investment Trust) italien qui investit principalement dans l’immobilier commercial. Le groupe profite actuellement du momentum positif que connaît le marché des bureaux à Milan. Le management mise ainsi à fond sur la rotation des actifs, en se concentrant sur des bâtiments de qualité dans la capitale de la Lombardie.

Le groupe a vendu 50% du complexe Vodafone et plusieurs agences bancaires et a acheté au même moment les sièges italiens de Microsoft et de Philips. Ces transactions se sont traduites par une nette amélioration de la qualité du portefeuille. L’action se négocie avec une décote de 25%, ce qui fait du groupe une cible intéressante pour un éventuel acheteur.

Lire également

Publicité
Publicité