Les 5 actions préférées de Riet Vijgen

©studioPSG

Gestionnaire de portefeuille chez Leo Stevens & Cie

AB InBev

Ces dernières décennies, AB InBev est devenu le leader mondial de la bière, grâce à ses marques fortes et une bonne gestion des coûts, associées à des acquisitions. La reprise de SAB Miller s’inscrit parfaitement dans cette stratégie car, en plus de générer des synergies, elle offre au groupe une ouverture vers de nouveaux marchés en croissance en Asie et en Afrique. Le montant de l’acquisition est élevé, certes, mais l’entreprise a prouvé qu’elle était capable de créer de la valeur pour les actionnaires à partir de ses acquisitions. Le récent recul du cours de Bourse s’explique par la crise économique qui sévit actuellement au Brésil, un de ses principaux marchés. Les fondamentaux et les perspectives de croissance restent inchangés.

EVS

L’action EVS souffre d’un manque d’intérêt de la part des analystes et des investisseurs en raison de sa faible visibilité à court terme. L’entreprise continue malgré tout à générer des marges confortables et dispose d’une belle trésorerie nette. Par ailleurs, EVS reste leader du marché et nous estimons que le secteur continue à offrir des perspectives de croissance suffisantes à long terme: 4K, IP, arbitrage par vidéo, 2nd screen, marché des studios, etc. Dès que le marché sera convaincu du potentiel de croissance d’EVS et de son secteur, l’action pourrait retrouver des couleurs. Pour un acteur industriel, le timing pourrait être idéal pour lancer une offre de rachat du groupe.

SAP

En 2011, SAP a lancé un plan d’investissement d’environ 50 milliards de dollars, répartis sur l’offre de produits actuelle et diverses acquisitions. Ce cycle d’investissement arrive aujourd’hui à sa fin et l’entreprise peut désormais s’appuyer sur des fondations solides pour se développer et augmenter ses marges. Les premiers résultats de la nouvelle plate-forme de logiciels pour entreprises/4 Hana sont excellents. Vu que ces investissements ont été financés sur fonds propres, les actionnaires peuvent aujourd’hui s’attendre à une hausse du dividende ou à un programme de rachat d’actions propres.

Wabtec

Wabtec fournit depuis 150 ans des solutions aux sociétés ferroviaires, comme des systèmes de sécurité qui stoppent automatiquement les trains si le conducteur brûle un feu rouge. Ce segment constitue un important pôle de croissance. Le cours est en recul depuis 2015 suite au prix élevé déboursé pour la reprise de Faiveley. L’entreprise utilise pourtant le dispositif éprouvé "Wabtec Excellence Program" pour intégrer ses acquisitions. Le chiffre d’affaires de Wabtec devrait ensuite augmenter de 40%, le bénéfice de 36%, contre seulement 5% pour le nombre d’actions en circulation. Les marges d’exploitation de Faiveley devraient augmenter de 10%, pour atteindre les 20%, ce qui constitue la norme du groupe.

Wereldhave Nederland

Wereldhave Nederland est surtout actif dans des centres commerciaux situés dans quatre pays: Pays-Bas, Belgique, France et Finlande. Ces cinq dernières années, le groupe a bien évolué. L’enthousiasme des investisseurs s’est cependant refroidi suite à plusieurs faillites aux Pays-Bas (V&D) et à l’évolution du marché Retail. Malgré tout, le management a réussi à bien gérer la situation en renouvelant son portefeuille de biens et grâce à la signature de baux avec des locataires ayant pignon sur rue. L’endettement du groupe est limité et le cours de Bourse se situe encore en deçà de la valeur estimée par les spécialistes en immobilier. Enfin, le groupe distribue de généreux dividendes (> 7% bruts).

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content