Les 5 actions préférées de Rik Dhoest

Rik Dhoest gère le fonds Small & Midcap chez Nagelmackers avec Pascale Nachtergaele. ©Dries Luyten

Rik Dhoest gère le fonds Small & Midcap chez Nagelmackers avec Pascale Nachtergaele. Ses cinq actions préférées sont: ASM International, Tubize, Corbion, Telenet et Euronext.

1) ASM International

ASM International fournit des machines de production pour le segment front-end de l’industrie des semi-conducteurs. Les investissements dans la transition technologique vers la miniaturisation des puces électroniques se poursuivent au même rythme.

L’entreprise construit une usine à Singapour pour répondre à la demande future. Cette demande devrait rester soutenue grâce au développement d’applications comme la 5G, l’intelligence artificielle, le Cloud Computing, les centres de données, le gaming et les voitures autonomes. Le carnet de commandes de l’entreprise est bien rempli, elle rachète régulièrement ses propres actions et distribue un dividende. La valorisation de l’action à 17,5 fois les bénéfices estimés pour 2020 reste attrayante.

2) Tubize

Tubize est le holding qui détient une participation de 35% dans le groupe pharmaceutique UCB. Le portefeuille actuel de produits est très performant. De plus, UCB devrait cueillir au cours des années à venir les fruits d’un pipe-line bien fourni.

Le groupe enregistre par ailleurs d’importants progrès avec des médicaments susceptibles d’être commercialisés avant 2025 et qui viendraient compenser les médicaments existants dont le brevet arrive à échéance. À court terme, nous misons sur le développement du bimekizumab, un médicament potentiel contre le psoriasis. L’action Tubize permet d’acquérir une participation dans UCB avec une décote de 47%.

3) Corbion

Corbion produit des ingrédients alimentaires et biochimiques durables. Les activités clés du groupe génèrent des flux de trésorerie abondants et stables. Par ailleurs, Corbion est également actif dans des segments de niche comme le plastique biodégradable et des ingrédients alimentaires à base d’algues. Ces activités restent pour l’instant limitées et ne sont pas encore rentables, mais devraient à long terme jouer le rôle de moteur de croissance pour le groupe.

L’exposition importante aux secteurs alimentaire, pharmaceutique et médical permet à l’action d’afficher un profil défensif.

4) Telenet

Connue en tant que fournisseur de télévision câblée analogique et digitale, d’internet à haut débit et de téléphonie fixe et mobile à Bruxelles et en Flandre, Telenet a démarré l’année sur les chapeaux de roues. Les incertitudes (jusqu’à tout récemment) en matière de prix de gros pour l’accès aux réseaux de Telenet et l’échec de la tentative de rachat de VOO, pèsent exagérément sur le cours de l’action.

L’entreprise est une véritable machine à cash prête à redistribuer de 50 à 70% de ses flux de trésorerie. De plus, l’entreprise rachète ses propres actions. Elle se négocie à un ratio Cours/Bénéfice de 10,5 pour 2020 et un ratio EV/EBITDA de 6,8. Le cours de l’action devrait entamer un mouvement de rattrapage.

5) Euronext

Euronext est une entreprise boursière paneuropéenne qui se développe de manière régulière par le biais d’acquisitions. Sa stratégie de croissance est basée sur l’amélioration de sa diversification géographique et de son éventail de produits. Le groupe réussi régulièrement à diversifier ses sources de revenus au niveau de son portefeuille de trading, mais aussi à les compléter par des revenus non liés à l’effet de taille.

L’entreprise peut encore augmenter ses marges (déjà confortables) et contrôle strictement ses coûts. Nous nous attendons à une hausse de l’Ebitda de plus ou moins 10% au cours des années à venir. L’action se négocie avec une décote par rapport aux autres sociétés boursières.

Lire également

Publicité
Publicité