Les 5 actions préférées de Werner Smets

©RV-DOC

Werner Smets est analyste pour Vector Asset Management. Voici ses cinq actions préférées.

Roche Holding

Roche est une entreprise suisse qui développe des médicaments et des solutions diagnostiques. Sa division pharmaceutique se consacre intensivement aux thérapies contre le cancer notamment, domaine dans lequel le groupe prépare quelques médicaments biologiques prometteurs en collaboration avec Genentech. En misant sur les médicaments biologiques, dont la structure chimique est très difficile à copier, Roche se met à l’abri de la concurrence des génériques. En outre, les solutions diagnostiques placent l’entreprise en tête du marché, en matière de solutions in vitro par exemple.

Oracle

Oracle est sans aucun doute le premier nom qui vient à l’esprit quand on parle de gestion de bases de données. En raison des coûts importants liés à un changement de prestataire dans le domaine, cet acteur s’est taillé au cours de la décennie écoulée une part de plus de 40% sur ce marché lucratif. L’entreprise est toutefois de plus en plus concurrencée par Amazon ou Microsoft. Face à cela, le management a décidé dernièrement de rattraper son retard dans le segment cloud. De solides investissements, bien que tardifs, ont permis à Oracle de se doter des armes nécessaires pour être concurrentiel dans le domaine.

Lazard

La banque d’affaires Lazard est parvenue ces dernières années à profiter du cycle de fusions et acquisitions aux États-Unis, le rendement de ce segment augmentant de 23% au cours du dernier trimestre en comparaison avec l’année précédente. Nous la pensons capable de réitérer cette performance, mais plutôt en Europe où l’activité a été comparativement moindre sur le plan des rachats.

En outre, les flux de trésorerie de Lazard sont bien moins volatils que ceux de ses concurrentes, grâce au succès de sa division de gestion de patrimoine.

Cnooc

Cnooc est le principal producteur chinois de pétrole et de gaz offshore ainsi que le seul acteur du marché chinois à avoir l’autorisation de coopérer avec les producteurs étrangers. Grâce à des accords de partage de production, Cnooc jouit d’un avantage notable sur le plan des coûts par rapport aux autres acteurs, qui ne peuvent mutualiser leurs frais d’exploitation avec l’étranger. Depuis le début de la baisse du prix de l’or noir en 2014, Cnooc a pris les mesures nécessaires pour abaisser ses coûts opérationnels, ce qui lui permettrait de garder la tête hors de l’eau même à moins de 40 dollars le baril.

The Swatch Group

Bien que d’aucuns affirment qu’il est minuit moins cinq pour Swatch, nous considérons que le fabricant de montres suisse se portera malgré tout mieux que le marché dans son ensemble dans les mois à venir. Bien que la demande en montres (très cyclique) ne présente pas la même croissance que par le passé, nous estimons qu’un acteur comme Swatch reste intéressant dans son sous-secteur. Ainsi, l’excellente part de marché du groupe lui procure par exemple une très belle position de négociation envers ses distributeurs dans le segment à bas prix. Une donnée non négligeable dans des circonstances de marché difficiles.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content