Les 5 actions préférées de...

©BNPPF

Patrick Casselman, BNP Paribas Fortis, nous présente ses valeurs préférées en Bourse: Proximus, Bpost, KBC Ancora, Ablynx et Recticel.

Proximus

Ces dernières semaines, le cours de Proximus a atteint son plus bas niveau des deux dernières années, et cote à 30% de son record de début 2015 (36 euros). Nous estimons que la crainte d’une nouvelle guerre des prix est exagérée. Cependant, la tendance générale à offrir aux clients un volume plus important de données pour le même prix d’abonnement s’est généralisée en Europe. Si nous ne devons pas nous attendre à une hausse spectaculaire de la croissance dans les années à venir, l’entreprise dispose encore d’un potentiel important sur le plan de l’augmentation des bénéfices et de la réduction des coûts. Les investissements dans le déploiement du réseau en fibres optiques peuvent encore être accélérés sans pour autant menacer le rendement attrayant du dividende (6% brut).

Bpost

Bpost réussit bien à compenser la baisse des revenus de la distribution des journaux (négociations avec les autorités) et la réduction structurelle des volumes postaux (moins sensible qu’attendu) en accélérant le développement de ses activités de livraison de colis et en appliquant rigoureusement son programme de réduction des coûts. Conséquence: on s’attend cette année à une stabilisation de la trésorerie et au maintien du dividende. L’essor du commerce en ligne offre encore beaucoup de potentiel pour le marché des colis, et bpost continue à développer de nouveaux produits. L’action fait partie de nos titres défensifs belges préférés avec un rendement du dividende élevé et durable (>5%). Même si les négociations de fusion avec PostNL sont temporairement arrêtées, cette tendance à la consolidation du secteur pourrait tôt ou tard générer de la valeur.

KBC Ancora

Après une correction excessive durant le premier semestre, les actions financières font leur grand retour, dans l’espoir d’une remontée de la courbe des taux et de meilleurs résultats. KBC est sorti renforcé de la crise financière et fait aujourd’hui partie des banques les plus rentables et les plus solvables d’Europe. La valorisation de l’action est plus élevée que la moyenne, mais il est possible d’investir indirectement dans KBC via KBC Ancora , et de bénéficier par ce biais d’une décote d’environ 30%. Nous pensons que cette décote pourrait progressivement se réduire, entre autres parce qu’à partir de l’an prochain, KBC Ancora redeviendra une action à dividende élevé. On s’attend en effet à un rendement du dividende de plus de 7%.

Ablynx

AbbVie vient de décider d’arrêter sa collaboration avec Ablynx pour la poursuite du développement (phase III) et la commercialisation de son médicament contre l’arthrite rhumatoïde. Les résultats de la phase bII étaient pourtant très encourageants. L’étude a démontré les mêmes effets positifs que les autres médicaments, mais avec une moindre fréquence d’administration (une seule injection par mois) et beaucoup moins d’effets secondaires. Le produit apporte donc une valeur ajoutée suffisante par rapport aux autres produits existants pour ambitionner de prendre une part de marché importante. Ablynx n’abandonnera pas ce programme, lancera lui-même la phase III du développement en 2017 et cherchera un nouveau partenaire. Par ailleurs, Ablynx travaille sur bien d’autres pathologies. La réaction négative actuelle de la Bourse vis-à-vis de l’action Ablynx constitue plutôt une opportunité d’achat.

Recticel

Après quelques années difficiles, le chiffre d’affaires et le bénéfice retrouvent une tendance haussière depuis 2015, grâce à la reprise économique, à la croissance structurelle du secteur de l’isolation (normes plus strictes) et au succès de produits innovants (par exemple les matelas Geltex). Au cours du premier semestre 2016, Recticel a affiché une reprise des bénéfices meilleure qu’attendu (+ 44%) grâce à un rebond des volumes (+ 8%), à la rationalisation du processus de fabrication et à la baisse des prix des matières premières. La vente la division automobile est toujours à l’ordre du jour, mais ne devrait se faire qu’à la fin 2017, après le lancement opérationnel des nouveaux contrats. Malgré une récente remontée, le cours de l’action est encore relativement bon marché, d’autant que l’on s’attend une hausse sensible des bénéfices au cours des prochaines années.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content