Les actions préférées de Ken Van Weyenberg

©Ans Brys

Ken Van Weyenberg, analyste au sein de la société de gestion Candriam, nous dévoile ses actions coup de cœur issues des quatre coins du monde.

Keyence Corporation[[urn:issue:150023676]]

Le japonais Keyence Corporation est un leader mondial innovant dans le développement et la production d’équipements destinés à l’automatisation et à l’inspection dans le secteur industriel. L’entreprise produit entre autres des lasers de marquage, des systèmes de mesure, des imprimantes 3D et des capteurs. Keyence fait partie des entreprises qui tirent pleinement parti du développement technologique et de la robotisation industrielle. Ces dix dernières années, elle a réussi à augmenter son chiffre d’affaires annuel de près de 8%, ce qui est sensiblement supérieur à la moyenne du secteur industriel japonais. Par ailleurs, l’entreprise bénéficie de confortables marges d’exploitation et d’un solide modèle opérationnel qui se traduisent par des flux de trésorerie impressionnants. L’entreprise mérite donc une prime par rapport à ses concurrents.

Roche[[urn:issue:490121034]]

Roche est un acteur majeur dans le développement de médicaments et de solutions de diagnostic. L’année 2017 s’annonce comme excellente pour l’entreprise suisse. Le développement du pipeline est très prometteur et devrait garantir les perspectives de croissance du groupe à long terme dans différents domaines, comme l’immuno-oncologie, l’hémophilie et la MS (sclérose en plaque). Le solide pipeline devrait faire oublier les pertes liées aux médicaments Rituxan et Herceptin. Par ailleurs, Roche est une entreprise fondamentalement saine et bon marché, avec une estimation de ratio cours/bénéfice de 15 pour l’exercice 2017. Attention cependant, car à court terme, Roche devrait annoncer les résultats de l’étude Aphinity qui, s’ils sont décevants, pourraient mettre l’action sous pression, ou soutenir le cours en cas de bonnes nouvelles.

Unilever[[urn:issue:260015734]]

Unilever est un des principaux producteurs de biens de consommation, connu notamment sous les marques Becel, Cif, Lipton et S. Le groupe a récemment fait connaître ses objectifs ambitieux en termes d’amélioration des marges (+ 40 à 80 points de base par an au cours des trois prochaines années) grâce à l’optimisation de sa gamme de produits et à une réduction des coûts. Unilever, qui distribue un dividende brut de 3,4%, se négocie à un ratio cours/bénéfice de 18 pour 2017, ce qui est comparable à la moyenne des cinq dernières années et aux autres entreprises du secteur. Au prix actuel, l’action Unilever constitue une opportunité intéressante.

Royal DSM[[urn:issue:11764]]

Royal DSM est une multinationale néerlandaise active dans le secteur des soins de santé, des aliments et des matériaux. L’action a récemment souffert plus que le marché, principalement suite à la chute du prix de la vitamine E. L’arrivée d’un nouveau CFO devrait apporter, selon nous, une nouvelle discipline dans cette entreprise qui se recentre de plus en plus sur le secteur alimentaire. DSM est active dans plusieurs niches innovantes et prometteuses, comme l’aquaculture et la stevia. En novembre, le management a confirmé ses attentes pour l’exercice 2016, à savoir une hausse du chiffre d’affaires et de l’Ebitda. Avec un ratio cours/bénéfice de 16,6 pour 2017, nous estimons que l’action recèle encore un potentiel de hausse significatif.

Dassault Systèmes[[urn:issue:360115878]]

Dassault Systèmes est une entreprise de logiciels, leader du marché du CAD avancé (Computer Aided Design – conception assistée par ordinateur) et PLM (Product Lifecycle Management). La société affiche une solide croissance structurelle grâce à la popularité de son logiciel PLM, une forte présence à l’international (en particulier en Asie) et sa plate-forme 3DExperience qui apporte des solutions logicielles à chaque étape de la vie d’un produit. Dassault est en position d’imposer ses prix et affiche un rendement sur investissement de 15-20%. En 2016, l’action accusait un certain retard par rapport au marché européen et, malgré une légère et récente reprise, dispose à l’heure actuelle d’un potentiel de hausse de plus de 10%.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content