Les actions préférées de Stefaan Casteleyn

©Dries Luyten

Voici le choix 100% belge de Stefaan Casteleyn, de Anphiko Belgium.

Recticel

Recticel est un producteur de mousses polyuréthane. Il s’agit probablement de l’action qui a mis le plus de temps à se redresser sur la Bourse de Bruxelles. L’entreprise met de plus en plus l’accent sur le secteur de l’isolation, au détriment de l’automobile. Certains signes ne trompent pas sur les perspectives de réussite de ce changement. En 2015, le chiffre d’affaires a augmenté de 5%. En hausse pour la première fois depuis 2009, la trésorerie fait un bond de 25%, et après deux années de pertes, la société enregistre un résultat net positif de 4,5 millions d’euros. Un autre signe du vent nouveau qui souffle chez Recticel, c’est la prise de participation de l’entrepreneur Francis Van Eeckhout, qui entre au capital à hauteur de 3%.

Solvay

En plus de 30 ans, le dividende de Solvay n’a jamais baissé. Pour être en mesure de conserver cette politique, l’entreprise doit procéder de temps en temps à des acquisitions. Ainsi l’an dernier, Solvay a repris la société américaine Cytec. Conséquence de cette reprise – relativement chère –, Solvay a dû réaliser la première augmentation de capital de son histoire, ce qui a pesé sur le cours. Cytec a récemment renouvelé son contrat avec Boeing jusqu’en 2020 pour la livraison de matériaux synthétiques de haute technologie. Solvay confirme donc résolument son développement dans ce secteur. La faiblesse actuelle du cours représente donc une opportunité d’achat.

Melexis

Melexis est un producteur de micropuces électroniques principalement utilisées dans le secteur automobile. Avec l’augmentation du nombre de puces dans les nouveaux modèles (par exemple pour corriger des sorties de trajectoire ou arrêter automatiquement les véhicules en cas d’obstacle), Melexis est actif dans un secteur en croissance structurelle, et relativement indépendant de la tendance générale du secteur automobile, même si les ventes de voitures semblent enfin prendre la bonne direction en Europe. 2015 fut une année record pour Melexis, qui a enregistré une hausse de 20% du chiffre d’affaires. À 1,90 euro par action, le dividende augmente de près de 90%, ce qui porte le rendement (brut) du dividende à près de 4%.

Ageas

Ageas est une société d’assurance belge, présente à l’international, en particulier sur les marchés émergents asiatiques. La Belgique génère encore la moitié du bénéfice net. Le marché domestique est stable, avec un revenu prévisible pour les années à venir, complété par une forte croissance en Asie. Ageas est née de l’ancienne Fortis et le spectre des conflits juridiques du passé pénalise la société, dont l’action se négocie à un ratio cours/valeur comptable de 0,7, soit bien en dessous de la moyenne du secteur. Ageas dispose d’une trésorerie nette de 1,3 milliard d’euros, qui est entre autres utilisée pour racheter des actions propres et distribuer un dividende. Pour 2015, ce dernier devrait se monter à 1,65 euro par action. Le dividende est en hausse constante depuis quatre années consécutives, et ce, avec un rendement (brut) qui se chiffre déjà à 5,2%.

Barco

Barco produit des projecteurs, des écrans, des murs vidéo et des écrans LED. L’imagerie médicale constitue un autre secteur de niche en plein essor. Il s’agit de solutions très spécialisées, utilisées en radiologie, mammographie et dans les blocs opératoires. En 2014, après trente ans comme actionnaire de référence, la GIMV a vendu sa participation à la firme flamande Van de Wielen, dirigée par le célèbre homme d’affaires Charles Baudouin, qui souhaite développer l’entreprise. L’ouverture d’un nouveau siège social high-tech témoigne de l’ambition du groupe, rendue possible grâce à une trésorerie nette de 260 millions d’euros (un tiers de la capitalisation boursière). Avec 3%, Barco offre par ailleurs un excellent rendement du dividende.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content