Les migrants fuient la Wallonie

©BELGA

De nombreux migrants ayant obtenu un statut de réfugiés préfèrent s'installer à Bruxelles ou en Flandre, notamment à Anvers, plutôt que de rester en Wallonie.

Ce sont des chiffres rapportés de l'agence flamande Integratie en Inburgering, et repris par De Standaard et Het Nieuwsblad, qui le montrent: plus d'un tiers des migrants ayant été reconnus en Wallonie ont quitté la Région l'an dernier, pour rejoindre Bruxelles ou la Flandre. Le Limbourg et les petites villes flamandes sont aussi concernés par un exode vers des grandes villes.

En Flandre, la métropole de Bart de Wever a clairement la cote: le nombre de réfugiés reconnus a explosé en une demi-année, passant de 739 à 3.083.

Pourquoi un tel mouvement? En rejoignant les grands centres, les migrants cherchent à retrouver leurs concitoyens et espèrent trouver plus rapidement une maison et un travail. Un raisonnement erroné, selon le VDAB.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content