"Les pays qui font bien leur travail sanctionnés" (Francken)

©Photo News

Le Conseil du Contentieux des Etrangers a refusé de renvoyer une famille afghane en Allemagne, estimant qu'"un accueil digne n'est pas garanti". Theo Francken s'énerve: "Les pays qui font bien leur travail sanctionnés."

"Les pays comme la Belgique et l'Allemagne, qui font bien leur travail, sont sanctionnés, alors que d'autres qui investissent peu ou pas dans l'accueil de demandeurs d'asile sont récompensés", a jugé le secrétaire d'Etat à l'Asile et la Migration, Theo Francken, sur les ondes Radio 1 (VRT). Il était invité à réagir à la décision du Conseil du Contentieux des Etrangers (CCE) de ne pas renvoyer une famille afghane vers l'Allemagne.

 

• L'affaire

La famille, composée d'une mère et de cinq enfants, a fait une première demande d'asile en Allemagne. Selon le règlement de Dublin, elle devait y être renvoyée, ce que Berlin a accepté.

La mère a cependant interjeté appel, car un accueil digne n'était pas garanti à la famille en Allemagne où les centres d'accueil sont submergés. Le CCE ayant suivi son raisonnement, la demande d'asile sera traitée en Belgique.

"Le juge a en fait dit 'sie schaffen das nicht' ('ils n'y arrivent pas', référence à la phrase d'Angela Merkel 'wir schaffen das', 'nous pouvons y arriver', ndlr)", a réagi Francken. "On ne peut pas attendre de moi que je fasse la leçon à l'Allemagne, qui fait tellement d'efforts pour organiser convenablement l'accueil des migrants. Le pouvoir judiciaire pourrait faire preuve d'un peu de clémence", ose le secrétaire d'Etat, qui refuse par ailleurs d'accorder un visa à une famille syrienne malgré plusieurs décisions de justice en ce sens.

Comme dans ce dossier, Francken dit craindre qu'un précédent soit établi par la décision du CCE. Il réfléchit encore à la possibilité d'interjeter appel.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content