Obama prend la crise des réfugiés à bras-le-corps

©EPA

Barack Obama a déploré la situation en Syrie et a annoncé le doublement de l'aide apportée aux réfugiés par 50 pays.

Le président américain Barack Obama a déclaré mardi que la situation en Syrie était inacceptable et demandé à la communauté internationale de s'unir pour tenter de mettre un terme au conflit qui dure depuis cinq ans. Le cessez-le-feu instauré la semaine dernière sous l'égide des Etats-Unis et de la Russie semble désormais rompu, à plus forte raison après le bombardement d'un convoi d'aide humanitaire dans le zone contrôlée par les insurgés.

"Nous savons tous que ce qui se passe en Syrie (...) est inacceptable", a déclaré le président américain lors d'une réunion consacrée aux réfugiés organisée en marge de l'Assemblée générale des Nations unies. "Nous ne sommes pas aussi unis qu'il le faudrait pour que cela cesse", a-t-il regretté.

Il a par ailleurs annoncé l'engagement d'une cinquantaine de pays à accueillir 360.000 réfugiés sur l'année à venir, soit un doublement par rapport aux chiffres actuels. "Ensemble, nos pays vont doubler le nombre de réfugiés que nous accueillons dans nos pays", a-t-il déclaré, saluant plus particulièrement le leadership de l'Allemagne et du Canada.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content