Beliris recherche les constructeurs du futur métro Nord

Le marché publié comprend le creusement d’un tunnel de 4,5 km et la construction de sept stations souterraines. ©Beliris

Beliris vient de publier l’avis de marché pour les travaux du tronçon nord de la future ligne de métro 3. Les candidats ont jusqu’au 13 juillet pour déposer leur candidature.

C'est une étape importante qui vient d'être franchie dans le dossier du métro à Bruxelles. En charge de la deuxième phase de la future ligne de métro 3, Beliris recherche officiellement les opérateurs qui procéderont aux travaux de génie civil d’extension de la ligne depuis la gare du Nord jusque Bordet. Le marché de travaux publié vendredi dernier comprend quatre missions principales: le creusement d'un tunnel de 4,5km entre la gare du Nord et Bordet; la construction de sept stations souterraines; les travaux de connexion avec la ligne existante entre la gare du Nord et Albert ainsi que les travaux de jonction de la nouvelle ligne vers le futur dépôt des rames de métro à Haren.

600
millions d'euros
Le budget du marché lancé par Beliris pour la construction du métro Nord est estimé à 600 millions d'euros.

Les candidats peuvent déposer leur candidature jusqu'au 13 juillet 2020. "Il n'y a pas de limitation du nombre de candidats dans le cahier spécial des charges. Étant donné l'ampleur du projet, il faudra de grandes associations d'opérateurs économiques et donc nous nous attendons à un nombre de candidats limités, de fait", explique Beliris. Le fonds fédéral d'investissement pour Bruxelles précise également que la capacité technique des candidats sera évaluée sur la base de référence en travaux souterrains de grande envergure et en milieu urbain et/ou en limite d'infrastructures ferroviaires en exploitation.

Outre le fait d'être agréé pour l'exécution de travaux de la catégorie E (entreprise de génie civil) et de classe 8 (montant supérieur à 5.330.000€), le candidat devra fournir la preuve de sa capacité économique et financière à exécuter convenablement le marché. Celle-ci sera évaluée sur base du ratio d'endettement du candidat et de son chiffre d'affaires. Le budget du marché est estimé à 600 millions d'euros, précise Beliris.

Procédure de permis en cours

Beliris a souhaité publier cet appel à candidatures du marché public de travaux alors que la procédure de permis est actuellement en cours. Selon le fonds fédéral, cela permettra d’optimiser le planning de réalisation du projet pour débuter les travaux dès possible, une fois le permis octroyé par la Région bruxelloise. "Par ailleurs, vu la technicité des travaux à réaliser, lancer le marché maintenant permet d’informer les entreprises suffisamment à l’avance pour leur permettre de s’organiser et de prendre les mesures nécessaires en vue de répondre efficacement au marché", fait valoir la porte-parole Marianne Hiernaux qui assure qu'une telle pratique n'a rien d'exceptionnel pour un chantier d'une telle ampleur.

"Lancer le marché maintenant permet d’informer les entreprises suffisamment à l’avance pour leur permettre de s’organiser et de prendre les mesures nécessaires en vue de répondre efficacement au marché."
Marianne Hiernaux
Porte-parole de Beliris

Et de préciser que le cahier des charges est susceptible d'être encore modifié, l'étude d'incidences environnementales étant toujours en cours. Fournis à titre indicatif, les documents du CSC permettent toutefois aux candidats potentiels d’avoir une connaissance suffisante de l’objet du marché.

La future ligne de métro 3 doit permettre de parcourir la distance 10,3 km qui sépare les stations Bordet (Evere) et Albert (Forest) en moins de 20 minutes à l'horizon 2030. Pour mémoire, ce projet d'envergure se décline en deux phases distinctes. La première concernant la transformation du prémétro entre Albert et la gare du Nord est effectuée par la Stib qui a récemment entamé la construction de la nouvelle station Toots Thielemans dans le centre de Bruxelles.

La seconde phase consiste, quant à elle, à étendre la ligne au nord jusqu'à Bordet en construisant un dépôt et sept nouvelles stations souterraines à Liedts, Colignon, Verboekhoven, Riga, Tilleul, Paix et Bordet. C'est ce volet qui se concrétise désormais avec l'avis de marché publié par Beliris.

Lire également

Publicité
Publicité