DriveNow arrête ses activités à Bruxelles, Poppy triple sa flotte

©Jean Dujardin

Les 310 voitures de DriveNow, la société allemande de carsharing, quitteront Bruxelles le 29 février prochain, a annoncé l'entreprise dans un communiqué. Son concurrent belge, Poppy, triplera sa flotte bruxelloise début 2020.

Pratiquement un an jour pour jour après Zipcar, c'est donc DriveNow qui quittera le marché des voitures de location en free-floating à Bruxelles le 29 février prochain. Dans un communiqué, l'entreprise allemande explique que "DriveNow a pris la décision difficile de mettre fin à ses activités à Bruxelles d'ici le 29 février 2020. Cette décision n'a pas été prise à la légère. Nous avons dû faire face à la dure réalité que, malgré nos efforts et nos investissements de ces trois dernières années, nous n'avons pas réussi à convaincre suffisamment de Bruxellois d'utiliser notre service."

310
voitures
DriveNow compte 310 voitures à Bruxelles, des Mini et des BMW.

Les activités cesseront également à Florence et Londres car "aucune de ces trois villes ne donne de signes clairs d’une prochaine rentabilité" détaille le communiqué. L'entreprise va continuer de se développer dans "les 18 villes européennes restantes qui présentent un potentiel clair de croissance"

Depuis son arrivée en juillet 2016, la firme a engrangé plus de 8,4 millions d'euros de pertes. DriveNow emploie sept personnes à Bruxelles. 

Poppy triple sa flotte bruxelloise début 2020

A Bruxelles, le segment des voitures partagées en free-floating, dont la location ne doit pas commencer et se terminer au même endroit mais bien dans une même zone d'activité, est donc abandonné au Belge Poppy, filiale de D'Ieteren. Actif à Bruxelles et à Anvers, Poppy dispose de 300 voitures, 300 scooters et 400 trottinettes, dont l'exploitation est interrompue pendant l'hiver. La marque avait racheté le portefeuille clients de Zipcar, lorsque le loueur américain avait annoncé son départ de Bruxelles, en février dernier. Les opérations de Poppy dans la capitale avaient démarré au début de l'été.

Après la nouvelle du départ de DriveNow, Poppy a annoncé, plus tôt que prévu, une augmentation globale de sa flotte à Bruxelles et Anvers et plus précisément un triplement du nombre de voitures disponibles dans la capitale. "On avait déjà décidé cette augmentation. Les nouveaux véhicules sont déjà commandés et devraient arriver à partir de la mi-février", nous explique le CEO de Poppy, Sylvain Niset, en ajoutant que la taille de la zone d'activité ne devrait pas évoluer. "Il est certain que le départ de DriveNow n'est pas positif pour Bruxelles et pour les gens qui avaient passé le pas de vendre leur voiture personnelle", regrette-t-il, en ajoutant que l'engagement de D'Ieteren dans les voitures partagées est durable et que l'entreprise vise toujours la profitabilité pour 2021.

De son côté, la ministre bruxelloise de la Mobilité, Elke Van den Brandt (Groen), déplore le départ de DriveNow mais se veut rassurante: "Les autres opérateurs de voitures partagées, que ce soit Cambio avec ses voitures en stations dans toutes les communes ou Poppy en free-floating, se portent très bien. Ils y a aussi le nouveau phénomène de voitures partagées entre particuliers qui démarre très fort avec déjà 3 opérateurs. Je pense sincèrement que les mobilités partagées sont l’avenir de la mobilité et que le secteur est seulement au début de sa mise en place. (...) Une voiture Cambio, par exemple, c’est 16 familles, soit 15 places de parkings libérées pour faire des pistes cyclables, des terrasses, des parcs, des trottoirs, bref une ville plus fluide, plus verte et plus conviviale."

Acteur historique, Cambio fonctionne lui avec un système de stations où les voitures doivent revenir à la fin de la location. Sa flotte compte plus de 500 véhicules répartis dans près de 200 stations à travers Bruxelles. ZenCar, qui ne compte que des voitures électriques dans sa flotte, opère de la même manière, principalement à destination des entreprises.

600 voitures sont disponibles dans la capitale via la location de courte durée entre particuliers, via les plateformes getaround (ex Drivy), CarAmigo et Cozycar

Lire également

Publicité
Publicité