La Stib investit près un demi milliard dans ses métros

©Photo News

La Stib a désigné les fournisseurs de ses nouvelles rames et signalisation dans le but notamment de réduire le temps d'attente entre chaque métro.

Le conseil d'administration de la Stib a désigné l'entreprise qui fournira les 43 futures nouvelles rames de métro ainsi que celle chargée de la nouvelle signalisation de sécurité, indique mardi la société de transport en commun bruxelloise.

"Améliorer la qualité de vie en ville, passe par une plus grande utilisation et donc une plus grande offre en transport."
Pascal Smet
Ministre bruxellois de la Mobilité

"Après les bus électriques et avant de nouveaux trams, c’est dans le métro que nous investissons massivement. Améliorer la qualité de vie en ville, passe par une plus grande utilisation et donc une plus grande offre en transport. C’est ce à quoi nous travaillons. En y mettant les moyens", a déclaré Pascal Smet, Ministre bruxellois de la Mobilité.

Un métro toutes les 90 secondes

C'est la société "Ansaldo STS France" qui se chargera de la nouvelle signalisation de sécuritéLa première commande, portant sur la réalisation et l'installation de cette signalisation sur les lignes 1 et 5, porte sur un montant de 88 millions d'euros (HTVA). Au total, 102,3 millions d'euros seront alloués aux quatre rames de métro.

La mise en service sur ces deux lignes est prévue pour 2020. L'objectif est d'augmenter les fréquences de passage des rames, actuellement de minimum 2 minutes 30 en heures de pointe, à 2 minutes, voire 90 secondes.

Des rames flambant neuves

La Stib veut par ailleurs lancer d'ici 2025 une nouvelle ligne de métro qui relierait la station Bordet (l'OTAN) à Albert. Elle ira chercher ses nouvelles rames de métro auprès de la société "Construcciones y Auxiliar de Ferrocarriles" (CAF) avec qui elle a déjà travaillé à plusieurs reprises (en 2004 et 2009). "L'attribution de l'accord-cadre, d'une durée de 12 ans, sera immédiatement suivie d'une première commande ferme de 43 rames de métro et autres équipements annexes pour un montant de 353 millions d'euros (HTVA)", précise la Stib. La livraison des premières rames, qui viendront compléter les 66 actuelles, est prévue pour 2019.

Ces deux nouvelles étapes viennent s'ajouter à la construction d'un nouveau dépôt à Anderlecht et visent à répondre à la croissance continue de la clientèle des transports en commun bruxellois. Le marché a été conclu pour un montant de 77,9 millions d’euros.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content