La Stib, projets et ambitions

©BELGAIMAGE|GS3 architectes associés

Le gouvernement bruxellois a approuvé le nouveau contrat de gestion liant la Région-capitale à la Stib pour la période 2019-2023. L'objectif: renforcer l'offre de transport collectif. Sur le plan environnemental: achat de bus exclusivement électriques à partir de 2025.

Le gouvernement bruxellois a approuvé le contrat de gestion 2019-2023 pour la Stib ce jeudi, dans la foulée de l'approbation du plan de mobilité Good Move.

Quelques éléments-clés:

1) L'ambition de 475 millions de voyageurs en 2023

Le nouveau Contrat de gestion fixe comme ambition d’arriver à 475 millions de voyages à l’horizon 2023. Pour rappel, la STIB a enregistré en 2018 un nouveau record, avec 417,5 millions de voyages réalisés selon les premières estimations, soit une hausse de la fréquentation de 43,8% en 10 ans et plus d’un million de voyageurs transportés chaque jour.

2) Budget d’investissement de 6,25 milliards sur dix ans

Extension du budget à 6,25 milliards d'euros pour le programme pluriannuel d’investissement valable dix ans (2019-2028)

Auparavant, l'exécutif bruxellois prévoyait la somme de 5,2 milliards d'euros mais il fallait l'étendre pour rencontrer tous les objectifs, notamment les nouvelles lignes de tram, l’électrification du réseau de bus.

3) Achat bus 100% zéro émission a partir de 2025 et réduction des émissions de 40% vers 2030

La Stib et la Région s’accordent pour, à l’horizon 2030, diminuer de 40% les émissions de gaz à effet de serre par place-km offerte et à renforcer encore la politique environnementale, en investissant dans ses infrastructures (isolation, chauffage, éclairage…) et dans ses véhicules. La Stib se dirige vers des véhicules 100% électriques et dès 2025, seuls des bus électriques pourront être achetés par la société.

 

Lire également

Publicité
Publicité