Uber retire ses vélos Jump de 4 communes bruxelloises

De trop nombreux vélos Jump sont vandalisés dans les communes du nord de Bruxelles. Résultat: Uber a décidé de les retirer. ©Photo News

Les vélos partagés électriques rouges vont disparaître de quatre communes de la capitale. En cause: le vandalisme. Les scooters Felyx subissent les mêmes désagréments.

Uber va retirer prochainement ses vélos électriques partagés Jump des communes d’Anderlecht, Molenbeek, Koekelberg et Laeken pour cause de vandalisme. Trop de vandalisme sur les vélos et des agressions sur des collaborateurs d’Uber ont motivé le retrait du service partiel ou total dans ces communes.

Uber a lancé ce service en avril à Bruxelles et l’a étendu aux quatre communes en question en juin. Bruzz a rapporté cette information après avoir pu consulter un courrier qu’Uber a envoyé aux communes concernées. L’échevin molenbeekois Jef Van Damme et Uber ont confirmé l’information. En juin, Uber avait étendu le service à Molenbeek à la demande de Jef Van Damme. Mais, déjà en juillet, une concertation avait été organisée pour discuter du vandalisme sur les vélos.

Felyx renonce à l'Atomium

De son côté, l’opérateur de scooters électriques implanté à Bruxelles depuis fin juin suppriment également la zone de l’Atomium et celle de Laeken suite à de trop nombreux cas de vandalisme. Le succès du service n'est pas en cause puisque de nombreux touristes l'utilisaient pour se rendre sur le plateau du Heysel, assure la société.

Lire également

Publicité
Publicité