Un calculateur pour mesurer l'impact de ses déplacements sur la pollution à Bruxelles

Les résultats pour quelqu'un qui effectue tous les jours 10 km en voiture diesel. ©mfn

À l'approche de la Semaine de la mobilité, organisée en septembre, Bruxelles Mobilité propose aux habitants de mesurer l'impact de leurs déplacements sur la qualité de l'air grâce à un calculateur en ligne.

A Bruxelles, 50% des émissions de particules fines sont causées par le trafic routier. Pourtant, il est compliqué de connaître, à l'échelle individuelle, l'impact de ses habitudes de déplacement sur la qualité de l'air. Pour conscientiser chaque citoyen, Bruxelles Mobilité et Bruxelles Environnement lancent un calculateur qui permet à tout un chacun de compléter, pour chaque jour de la semaine, les moyens de transport utilisés et les distances parcourues, et ainsi d'estimer les émissions de particules fines et de gaz polluants (comme le NO2) qui en découlent.

L'outil mis en ligne est "un moyen simple de découvrir si l'on fait partie de la solution... ou du problème. En fonction des résultats obtenus, les citoyens se voient proposer plusieurs conseils", souligne Bruxelles Mobilité. L'organisme invite par ailleurs les Bruxellois à tester d'autres modes de transport cet été.

Bien qu'invisible à l'oeil nu, la pollution de l'air cause, d'après les estimations communiquées par Bruxelles Mobilité, 632 décès prématurés par an dans la capitale en augmentant l'incidence des maladies respiratoires et cardio-vasculaires. 

L'an dernier, le seuil de concentration annuel recommandé par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) pour les particules fines a été dépassé dans un tiers des stations les mesurant à Bruxelles, tandis que le seuil journalier a été dépassé plus de trois fois dans toutes les stations.

Lire également

Publicité
Publicité