Au Mondial, rien n'est trop beau (ni trop cher) pour les VIP

©Victor J. Blue

La société Verhulst commercialise les packages VIP de la Fifa pour la Belgique. Des formules réservées aux poches de préférence bien remplies.

A côté des fans et des proches de l’Union belge (familles des joueurs, sponsors, officiels…), figure une troisième catégorie de spectateurs au Mondial: les VIP et autres businessmen/women. La Fifa a cédé la commercialisation des packages VIP à la société suisse Match Hospitality, laquelle a à son tour sous-traité la vente à des agences locales. Pour la Belgique, c’est la société Verhulst qui s’en charge.

Ceci n'est pas un quiz sur le Mondial, c'est un défi

Vous pensez être incollable en foot? L’histoire du Mondial n’a pas de secret pour vous? Alors tentez votre chance avec notre quiz diabolique du mondial et essayer d'atteindre la finale! (Attention, déconseillé aux débutants...)

Jouez au quiz ici!

Jackpot en vue? Pas forcément. "C’est surtout une belle carte de visite pour nous", répond son CEO, l’ancien hockeyeur Alex de Chaffoy. Verhulst a en effet dû s’engager sur un certain stock de packages VIP avec le risque de ne pas pouvoir tout écouler. "Il faut savoir viser juste, s’engager un minimum vis-à-vis de notre commanditaire, mais pas en acheter trop sous peine de ne pas rentrer dans nos frais, poursuit Alexandre de Chaffoy. Nous avons l’expérience en la matière, mais j’avoue que les débuts ont été un peu compliqués car les clients réservent très tard. Aujourd’hui, je suis plutôt rassuré."

De fait, les quelque 800 packages pour les matchs de poules des Diables Rouges ont quasi tous été écoulés. Pour les rencontres à élimination directe, tout dépendra de leurs prestations. Cela n’inquiète pas Alexandre De Chaffoy. "Si les Diables vont loin, la demande sera forte, mais s’ils s’arrêtent en huitième, je ne m’en fais pas car nous pouvons écouler nos stocks auprès d’autres agents dans d’autres pays."

Les packages pour la finale varient de 4.700 à 16.800 euros, hors voyage et logement.

Les différents packages sont conçus par Match Hospitality. Verhulst n’a aucune prise sur leur composition et leur tarif. On s’en doute, les prix ne sont pas à la portée du supporter lambda. La formule la moins chère, comprenant un ticket de première catégorie et l’open bar avant et après le match s’élève à 506 euros. La plus chère, avec ticket et dîner assis dans une loge, à 2.254 euros. Pour la finale, les prix s’élèvent entre 4.700 euros et 16.800 euros!

À ces tarifs, il faut ajouter le transport et si nécessaire le logement dont Verhulst peut s’occuper si le client le souhaite. Il y a deux formules: le "one day trip" et le "trois jours-deux nuits". Impossible de ne loger qu’une nuit. Et plus on avance dans la compétition, plus il faut prendre de nuits. Pour la finale, il en faut quatre. Compter donc de 805 euros pour le "one day trip" à Kaliningrad (Belgique-Angleterre) à 2.309 pour trois jours et deux nuits à Moscou (Belgique-Tunisie). Cher? "Pas forcément, car le client est pris en charge du début à la fin, il ne doit s’occuper de rien", répond le patron de Verhulst.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content