La Jupiler change de nom, le temps d'une Coupe

©L'Echo / AB InBev

La marque de bière "Jupiler" sera temporairement renommée "Belgium" à l'occasion de la Coupe du monde de football qui se tiendra en juin prochain en Russie. L'opération marketing durera 5 mois.

Ne dites plus "Garçon, une Jupiler", mais "une Belgium". Depuis ce mardi, AB InBev change temporairement l'identité de sa boisson phare sur le marché belge, marquant ainsi son soutien à l'équipe des Diables Rouges, en lice pour tenter de remporter la prochaine Coupe du monde du football en Russie.

290 millions
Le nombre de produits redessinés
AB InBev n'a pas livré les détails financiers de cette gigantesque opération marketing. Au total, 290 millions de produits seront redessinés au nouveau nom. Seules les Jupiler Blue et 0,0 conserveront leur nom d'origine.

Les liens entre le groupe brassicole et la fédération belge de football ne sont pas neufs. AB InBev fait partie des partenaires privilégiés des Diables depuis plus de 30 ans. La multinationale est également un sponsor régulier de la Fifa, la fédération internationale du ballon rond. 

Les boissons actuellement estampillées 'Jupiler' ne deviennent pas pour autant des objets de collection. Le "rebranding" durera 5 mois et se terminera donc à la mi-juillet. Il concernera les canettes et les bouteilles du breuvage, mais aussi des drapeaux, des verres ou encore les sous-verres en carton. Les marques 'Blue' et '0,0%', encore trop jeunes sur le marché, ne seront en revanche pas redécorées.

©Ab InBev

Au total 290 millions d'objets seront travestis et la marque ne s'arrête pas là. L'emblématique logo de la façade du site de Jupille est, lui aussi, en cours de "relooking" depuis le week-end dernier.  

Quant à savoir si l'idée sera exportée aux autres nations qui participent à la Coupe du monde, AB InBev précise que la campagne est née en Belgique et n'est actuellement déclinée que sur notre marché national. Mais rien ne dit que la 'Brahma' ne se transformera pas d'ici peu en 'Brasil' chez les "Auriverde". La multinationale a en effet l'habitude d'échanger les bonnes recettes entre ses différents ensembles. 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content