Nainggolan: "Je me suis suffisamment battu pour être dans cette équipe"

©AFP

Le sélectionneur des Diables Rouges Roberto Martinez a choisi de se passer d'un des meilleurs joueurs belges, Radja Nainggolan, dans sa présélection de 28 joueurs pour la Coupe du monde. Le "Ninja", qui a annoncé sa retraite internationale dans la foulée, a répondu au coach.

On le pressentait, Roberto Martinez l'a fait. Le sélectionneur belge a choisi délibérément de se passer d'un des meilleurs joueurs belges - et un des meilleurs milieux de terrain du monde - pour la Coupe du monde des Diables en Russie. Roberto Martinez a justifié cette non-sélection pour des raisons "purement tactiques" et n'a pas voulu s'étendre sur la discussion qu'il a eue avec le joueur.

Dans la foulée, le "Ninja", 30 ans, a mis un terme à sa carrière internationale. "Avec beaucoup de peine, ma carrière internationale touche à sa fin. J'ai toujours fait tout que je pouvais pour représenter mon pays. Etre soi-même peut être dérangeant. A partir d'aujourd'hui, je serai le premier supporter", a-t-il écrit dans un message diffusé sur son compte Instagram. Appelé pour la première fois en 2009, Nainggolan compte 30 apparitions et 6 buts avec les Diables Rouges. 

Dans une interview accordée à nos confrères de VTM, il s'explique quelque peu sur cette discussion qu'il a eue avec le coach des Diables.

"C’est un peu comme un malade : s’il est à l’hôpital, il va se battre contre la mort. Mais à un moment donné, il abandonne aussi."
Radja Nainggolan

"Il y a quelques jours, Martinez a dit qu’il voulait de l’équilibre dans son système et dans son équipe. Je ne sais pas de quoi il s’agit. Je n’ai jamais eu de problèmes avec les joueurs. Je n’ai jamais eu de problèmes avec la tactique. Donc je ne sais pas ce qu’il voulait dire. Mais je pense que je devrais être dans cette équipe sur base de mes qualités et du niveau auquel j’ai joué", a-t-il déclaré.

"Je n’ai jamais eu l’occasion de prouver mes qualités et je ne recommencerai pas à l’âge de trente ans. C’est un peu comme un malade : s’il est à l’hôpital, il va se battre contre la mort. Mais à un moment donné, il abandonne aussi. C’est comme ça maintenant avec moi. Je me suis suffisamment battu", a-t-il ajouté.

Cette décision de Roberto Martinez a déclenché un tollé dans toute la Belgique. Plusieurs dizaines de milliers de supporters des Diables crient leur mécontentement depuis cette annonce sur les réseaux sociaux. Un événement, qui rassemble déjà presque 20.000 personnes, a même été créé sur Facebook afin de manifester mardi devant le siège de l'Union belge.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content