Quatre buts qui coûteront quelques millions à Krëfel

©Photo News

La Coupe du monde de football fait les affaires des vendeurs de téléviseurs. La chaîne belge Krëfel rembourse les acheteurs si les Diables marquent au moins 16 buts. Plus que quatre...

Les grands événements sportifs rassemblent, c’est bien connu. Les supporters, les amateurs de sport-spectacle, les fêtards... Les acheteurs aussi. Un événement comme la Coupe du monde de football est souvent perçu comme le moment - ou le prétexte - idéal pour investir dans un nouveau téléviseur.

Tous les quatre ans, c’est le même tableau: fabricants et revendeurs de téléviseurs rivalisent de promos plus agressives les unes que les autres pour attirer le chaland. Après les conditions Salon pour les voitures, voici les promos spécial Mondial. Cette année, c’est la chaîne Krëfel qui décroche la palme de la campagne la plus spectaculaire. 

"Krëfel n’est pas perçue comme une société belge. Or, dans le domaine du commerce de détail en électroménager et en électronique, nous sommes un des derniers acteurs 100 % belges."
Bernard Hubert
Directeur du marketing chez Krëfel

Désireuse de marquer un grand coup à l’occasion de ses 60 ans, elle a en effet décidé de... rembourser les téléviseurs d’au moins 55 pouces - ou 140 cm - acheté entre le 26 avril et le 17 juin, veille du premier match des Diables rouges, si ceux-ci inscrivent plus de 15 buts - prolongations incluses, mais sans les éventuels tirs au but - durant leur campagne de Russie.

"Krëfel n’est pas perçue comme une société belge. Or, dans le domaine du commerce de détail en électroménager et en électronique, nous sommes un des derniers acteurs 100 % belges. Le lien avec l’équipe nationale nous a dès lors paru évident", souligne Bernard Hubert, directeur du marketing de l’enseigne. Le succès est au rendez-vous. 

Selon nos informations, près de 5.000 Belges ont choisi de profiter de l’occasion pour remplacer leur TV. Un chiffre que Bernard Hubert refuse de confirmer.  "Nos services de vente parlent de chiffres records. En termes de part de marché, cette campagne promotionnelle nous a permis de mieux profiter de l’effet Coupe du monde que nos concurrents", dit-il.

Remboursés en bons d’achat

Certes, les heureux acheteurs ne toucheront pas leur mise en monnaie sonnante et trébuchante. Si les Diables réalisent le festival offensif attendu, ils recevront début août un courrier électronique leur annonçant l’arrivée du remboursement sous forme d’un bon d’achat. Il n’empêche: pour Krëfel, le débours en cas de performance diabolique sera conséquent.

Plusieurs milliers de TV à rembourser, même sous forme de bons d’achat, c’est un trou de plusieurs millions d’euros dans les caisses.

Plusieurs milliers de TV à rembourser, même sous forme de bons d’achat, c’est un trou de plusieurs millions d’euros dans les caisses. Au vu du Mondial brésilien, durant lequel l’équipe belge a inscrit six buts, la barre de 16 goals semblait hors d’atteinte. Mais la puissance de feu des Diables est bien plus forte aujourd’hui. Après le 8e de finale emporté à l’arraché au détriment de valeureux Japonais, les voilà déjà à douze buts. 

Sachant qu’une qualification au détriment du Brésil entraînera d’office l’adjonction de deux matches supplémentaires - demi-finale et grande ou petite finale -, on se dit que quatre petits buts ne devraient guère poser de problèmes à Lukaku, Hazard et consorts. Mais Krëfel n’est pas sorti du bois sans une couverture. Il a en effet signé avec un gros assureur britannique un contrat de couverture du risque.

"Il nous a proposé une prime liée au pourcentage de téléviseurs vendus via la promo et au nombre de buts marqués. Celle-ci a été calculée sur base de données telles que le classement Fifa de la Belgique, son historique en Coupe du monde ou encore le tirage au sort", explique Bernard Hubert. La barre de 15 buts a été jugée la plus réaliste sportivement, tout en étant financièrement accessible pour Krëfel.

L’addition ne sera donc pas trop douloureuse. Et chez Krëfel, on l’affirme: c’est avec joie que l’on récompensera les clients qui auront misé une télé sur un Mondial prolifique. "Quel bonheur ce serait, l’année de nos 60 ans, de pouvoir associer nos milliers de clients à la fête en leur offrant le remboursement de leur nouvelle TV grand écran", dit le CEO de l’enseigne, Pascal Poulet, dans un communiqué.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content