Chronique | Jakuzi- "Hata Payı"

©rv

Indie | Après un succès d’estime avec leur premier album "Fantezi Müzik" (2017), concentré de pop eighties volontairement dégoulinante, la formation turque Jakuzi continue de filer la musique des années 80 avec leur second album "hata payı".

Sauf qu’ici, plus question de saxophones et de slows, place aux nappes de sythés, à la voix caverneuse et aux lignes de basse acérées. "Nous nous sommes tournés vers la face gothique de cette musique", résume ainsi le charismatique leader Kutay Soyocak. Un virage à 180 degrés opéré de fort belle manière, car "hata payi" jouit d’une belle fluidité où l’on rencontre, ici et là, les spectres de Depeche Mode, des Sisters Of Mercy ou encore des Cure.

Jakuzi - Toz

Tantôt subtiles ("Gördüğüm Rüya") tantôt flamboyantes ("Toz", "Şüphe"), les productions des stambouliotes ont quelque chose d’authentique. Une force qui pousse à l’introspection. Le tout porté par des paroles chantées en turc et un volet visuel à la fois solaire et sombre qui conféreraient presque une dimension ésotérique au disque.

Un bijou noir.

City Slang - Note: 4/5

Lire également

Publicité
Publicité