"Ghosteen" de Nick Cave, un disque bouleversant

©doc

Sur leur dernier album, Nick Cave & The Bad Seeds témoignent de leur expérience du deuil et envisagent l'au-delà dans une douceur extrême.

Rock | Ghosteen Ltd. Note: 5/5.

La mort est inéluctable et la conscience de notre mortalité fait de l’homme une exception. Après des siècles d’évolution, nous avons appris que toute chose a un début, et toute chose à une fin. Malgré cela, pleurer les morts reste une épreuve insondable. Alors que cela fait bientôt quatre ans que son fils Arthur est décédé, Nick Cave nous livre avec "Ghosteen" un recueil à la fois empirique et philosophique sur l’impossible errance du deuil.

Nick Cave & The Bad Seeds - "Ghosteen"

Un album en deux parties, présentées comme "les enfants" et "les parents" dans lequel l’Australien s’expose à cœur ouvert. Et ce que l’on y trouve est sublime. Sur des compositions lentes et sépulcrales, composées de piano, de nappes de claviers de cordes et de chœurs, Cave et Warren Ellis empoignent l’amour, témoignent du deuil et envisagent l’au-delà dans une douceur extrême, presque relaxante.

À l’image de la cover de ce disque, où l’on souhaiterait vivre pour l’éternité. Un album certainement cathartique pour son auteur, mais qui saura parler à l’âme de toutes celles et ceux qui ont traversé ou traverseront la difficile épreuve de la perte d’un être aimé.

30 et 31/1/20 à Bozar (sold-out)

Lire également

Publicité
Publicité