Dan Auerbach, "Waiting on a song"

Dan Auerbach, "Waiting on a song". 1 CD Warner. Note: 3/5. ©rv doc

Pop | 1 CD Warner. Note: 3/5.

Leader des rutilants Black Keys, Dan Auerbach est, avec Josh Homme, l’un des deux musiciens rock américains les plus influents de ces deux décennies (Damom Albarn l’est du côté anglais et depuis plus longtemps). Comme le leader des Queens of the Stone Age, non content de se produire avec son "groupe" (ils sont deux), Auerbach produit d’autres artistes, comme Dr John, à qui il a insufflé un nouvel allant, ou les Pretenders, qu’il a tenté récemment de remettre sur les rails.

Son deuxième album solo, "Waiting on a Song", constellée d’orfèvres musiciens, dont Mark Knopfler, les vétérans Duane Eddy et John Prine, et sa pochette seventies assumée, plonge avec délectation dans le folk rock à la Dave Edmunds ("Shine on Me), la ballade rock violonneuse ample hyper référentielle ("King of One Horse Town"), voire le funky soul entêtant de "Undertow" ou "Cherrybomb". Cela ne nous rajeunit pas, mais cet hommage assumé, sans doute pas tout aussi renversant qu’un album des Keys, se double, comme chez Paul Weller, d’une sincérité et d’une touche personnelle qui en font une œuvre originale et pas une simple copie…

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés