"Lust for Youth", un disque puissant comme la canicule

©doc

Indie | Duo originaire de Copenhague, Lust for Youth explore les recoins de la new wave depuis 2010.

Sacred Bones Records | Note: 5/5

Au commencement froid et cryptique ("Growing seeds" en 2012 et "Perfect view" en 2013), le groupe a ensuite évolué vers un son plus ample et plus dansant ("International" en 2014), mais surtout doté d’une classe incroyable. Inspiré par leur amour de l’Europe et par les artistes de la renaissance, ce nouvel album éponyme arrive comme une consécration dans la discographie des danois.

Lust for Youth - By No Means

On y trouve des rémanéscences de New Order ou des Pet Shop Boys, mises en musique de manière raffinée, où la voix lourde d’Hannes Norrvide fait écho à la guitare raisonnante de Malthe Fischer sur des nappes des synthétiseurs qui alternent entre l’épique et le solaire.

Taillé pour les pistes de danses moites, ce nouvel opus aborde le cœur des préoccupations du groupe, comme l’esthétisme ("Venus de Milo"), le changement climatique ("Fifth terrace") et les grandes épopées sportives, comme celle d’Ayrton Senna lors du dramatique Grand-Prix de Saint-Marin de 1994, majestueusement incarnée dans une chanson en spoken-word en roumain ("Imola").

Un disque pour la postérité.

Lire également

Publicité
Publicité