Paul Weller, "A kind revolution"

Paul Weller, "A kind revolution" 1 CD Parlophone. Note: 4/5. ©rv doc

Rock | 1 CD Parlophone. Note: 4/5.

Ancien leader des punks Jam, puis du jazzy soul Style Council, Paul Weller poursuit depuis une bonne vingtaine d’années une carrière solo têtue, à défaut d’être toujours convaincante. Avec "A kind revolution", son approche rappelle immanquablement la période "Style", en compagnie de Mick Talbot. Car ce disque a l’étoffe de "Our Favorite Shop" par sa diversité, son ancrage soul, qui évoque le Bowie de "Young Americans" sur "New York", sans que cette référence ne tourne au plagiat.

Un album irrémédiablement seventies (l’harmonium de la ballade "Hopper" et ses cuivres trompettants), où l’on est peu surpris de retrouver le vétéran Robert Wyatt (ex-Soft Machine), qui fait le joli chœur et joue de sa trompette sur "She Moves With the Fayre", irrésistible morceau funky coloré de tons jazzy. Autre invité de marque, et plus surprenant, Boy George qui donne de la voix sur "One Tear", également un hommage impeccable à la soul funky de la fin des années 70. Loin de se complaire pour autant dans le bain nostalgique, vu la fraîcheur des 10 titres, tous excellents, "A kind of revolution" est un album de référence pour l’ancien "mod".

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés