Publicité

Le Nobel de la Paix récompense une campagne contre les armes nucléaires

Des activistes de l'ING ICAN ©AFP

Le prix Nobel de la Paix a été attribué à la Campagne internationale pour l'abolition des armes nucléaires, ICAN.

La Campagne internationale pour l'abolition des armes nucléaires (ICAN) a été couronnée par le prix Nobel de la paix 2017. L'organisation succède ainsi à Juan Manuel Santos, récompensé l'an dernier pour ses efforts visant à ramener la paix en Colombie.

Cette coalition mondiale d'ONG, présente dans plus de cent pays, a poussé à l'adoption en juillet d'un traité historique d'interdiction de l'arme atomique, cependant affaibli par l'absence des neuf puissances nucléaires. "Cette dernière année, ICAN a déployé d'importants efforts pour arriver à un monde sans armes nucléaires", indique le comité.

"Nous vivons dans un monde où le risque que les armes nucléaires soient utilisées est plus élevé qu'il ne l'a été depuis longtemps. Certains pays modernisent leurs arsenaux nucléaires, et le danger que plus de pays se procurent des armes nucléaires est réel, comme le montre la Corée du Nord", a déclaré la présidente du comité Nobel norvégien, Berit Reiss-Andersen, qui a appelé les puissances nucléaires à entamer des "négociations sérieuses" en vue d'éliminer leur arsenal.

Le comité a aussi pointé du doigt les incertitudes relatives à l'avenir de l'accord sur le programme nucléaire iranien. Le Président américain estime que cet accord est "le pire jamais négocié". Des responsables de l'administration américaine ont déjà indiqué que le Président ne devrait pas proroger cet accord. 

 

Une porte-parole de l'Ican, Daniela Varano, a souligné que l'attribution de ce prix reconnaissait enfin les efforts fournis pendant de longues années par des millions de militants, tout particulièrement par les "Hibakusha", les survivants des bombardements d'Hiroshima et de Nagasaki en août 1945. "Leur témoignage a été essentiel", a-t-elle dit.

 

La directrice générale de l'Ican, la suédoise Beatrice Fihn, s'est pour sa part adressée après l'annonce du prix au président Donald Trump et à son homologue nord-coréen Kim Jong Un. "Les armes nucléaires sont illégales. Menacer de les utiliser est également illégal. Avoir des armes nucléaires et en produire est illégal, il faut donc qu'ils (Trump et Kim) arrêtent."

Beatrice Fihn ©REUTERS

Un prix secret

L'attribution de ce prix est depuis 50 ans très secrète. Le candidat a été sélectionné dans une liste de 318 candidatures (215 individus et 103 organisations). 

Certains noms avaient fusé comme celui de l'ex-secrétaire d'État américain, John Kerry, et les chefs de la diplomatie iranienne, Mohammad Javad Zarif, et européenne, Federica Mogherini.

Parmi les prix Nobel de la Paix célèbres, citons l'ex-Président américain Barack Obama (2009), le défenseur des droits civils Martin Luther King Jr (1964), Yitzhak Rabin, Shimon Peres (Israël) et Yasser Arafat (OLP) (1994) ou encore Malala Yousafzai qui a décroché le Nobel en 2014. Elle avait à peine 17 ans.   

Après les prix scientifiques, de littérature et de la paix, l'économie sera au programme ce lundi. 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés