Le béton de Tihange 3 nécessite aussi des travaux

©BELGAIMAGE

Le béton d'un des bâtiments de la centrale est dégradé, selon une inspection récente. Le redémarrage de la centrale est donc reporté à la fin du mois de juin.

Engie Electrabel a annoncé mardi que le réacteur nucléaire de Tihange 3, d’une puissance de 1.000 MW, sera indisponible jusqu’au 30 juin prochain. Il est actuellement en révision, et devait normalement redémarrer le 13 mai à minuit. Mais lors d’une inspection qui ne peut être menée que lorsque le réacteur est à l’arrêt, il est apparu que des travaux de génie civil devaient être menés sur le béton d’un bâtiment hors de la zone nucléaire. Un problème déjà survenu à Doel 3, qui est actuellement en arrêt prolongé de près de 10 mois, suite à ces problèmes de béton dont il est apparu au fil du temps qu’ils allaient nécessiter des travaux plus importants que prévu.

Risque-t-on de se retrouver avec le même type de problème dans tous les réacteurs d’Engie Electrabel? "Même si les travaux à mener sont du même type, et dans un bâtiment similaire, ils ne sont pas du tout aussi conséquents. Cela explique que nous prévoyons un redémarrage au 30 juin prochain", souligne Anne-Sophie Hugé, porte-parole d’Electrabel.

Dans les deux cas toutefois, il s’agit de problèmes de béton dans le bunker qui abrite des pompes et des générateurs diesel, des systèmes de secours qui doivent être disponibles à tout moment. Or, le béton, qui subit des relâchements de vapeur importants lors de la mise à l’arrêt du réacteur, est dégradé.

"Nous n’avons pas d’indication à l’heure actuelle d’un problème en série."
Sébastien Berg
Porte-parole a l’AFCN

À Doel 3, l’AFCN, l’autorité de sûreté belge en matière de nucléaire, avait pointé un manque d’entretien de ce béton par Engie Electrabel. Qu’en est-il à Tihange 3? "Nous n’avons pas encore tous les détails, répond le porte-parole de l’AFCN. Nous n’avons pas d’indication, à l’heure actuelle, d’un problème en série. Mais nous allons bien entendu, comme nous l’avions annoncé, regarder le sujet de plus près au moment de l’arrêt de chaque réacteur."

Lundi, c’est le réacteur de Doel 1 qui a été mis à l’arrêt par Engie Electrabel, afin de pouvoir procéder à une opération de maintenance au niveau du circuit de refroidissement. Son redémarrage est pour l’instant prévu le 29 avril à 23 heures 59.

Lire également

Contenu sponsorisé

Partner content