Sortie du nucléaire: les cadres des centrales y mèneront des actions vendredi

La centrale nucléaire de Tihange ©Photo News

Les cadres des centrales nucléaires de Doel et Tihange mèneront vendredi matin des actions à l'entrée de ces deux sites pour protester contre la décision du gouvernement De Croo de confirmer la sortie du nucléaire en 2025.

La Confédération nationale des cadres (CNC), un syndicat dont la plupart des membres travaillent chez Engie Electrabel, avait déjà envoyé une lettre aux formateurs et aux présidents des partis durant les négociations gouvernementales. Il y avertissait que plusieurs milliers d'emplois étaient en jeu.

La CNC s'interroge sur la sortie du nucléaire. "Comment notre réseau électrique sera-t-il géré? Est-il judicieux de compter sur les importations des pays voisins? La crise de Covid-19 nous a appris qu'en cas de besoin, la solidarité entre les pays au sein de l'UE disparaît", peut-on lire dans la lettre. "Une prolongation des deux unités nucléaires est donc indispensable", conclut cette organisation.

Manifestations à Doel et Tihange

Maintenant que le gouvernement De Croo a prêté serment, le syndicat constate que "le nouvel accord de coalition ne répond pas à nos préoccupations". En signe de protestation, il appelle les cadres à se réunir en groupe le vendredi à 11h45 à l'entrée des sites de Doel et Tihange.

Le gouvernement a en effet décidé de maintenir la sortie du nucléaire en 2025, bien qu'il soit toujours aux prises avec des problèmes de sécurité d'approvisionnement. Il pourrait toutefois être décidé fin 2021 de maintenir finalement deux centrales ouvertes.

Lire également

Publicité
Publicité