CO2logic, pionnier belge de la compensation carbone

"Notre premier souci a toujours été la crédibilité de notre démarche", insiste le fondateur de CO2logic. ©CO2logic

CO2logic fêtera bientôt ses 9 ans. C’est la première entreprise à avoir lancé un service de compensation des émissions de CO2 en Belgique.

"C’est de mon grand-père Antoine Humblet, entrepreneur-sylviculteur et plusieurs fois ministre de l’Education, de l’Agriculture et du Budget, que j’ai reçu la fibre écologique mais aussi l’envie d’entreprendre, explique Antoine Geerinckx, cofondateur et managing director de CO2logic. Avec Tanguy du Monceau, nous avons commencé à travailler sur l’idée de CO2logic dès 2004. Nous voulions créer un outil qui permette de réduire notre impact sur le climat, et rien n’était disponible en Belgique."

Antoine Geerinckx est un convaincu: depuis des années, il se déplace en train et vélo pliable, par conviction mais aussi, affirme-t-il, parce que cela lui fait gagner énormément d’heures de travail.

"La crise a nettoyé le secteur et mis fin à la spéculation."
Antoine Geerinckx
fondateur et managing director de co2logic

CO2logic, spécialisée dans le calcul, la réduction et la compensation des émissions de CO2, voit le jour début 2007. D’autres concurrents suivent. Mais très vite, le marché des CDM (clean development mechanisms) mis en place dans le cadre du protocole de Kyoto s’effondre. "Alors qu’au départ, les congrès auxquels nous participions étaient plein de financiers en costume cravate qui spéculaient sur l’augmentation des prix du CO2 dans les 20 ans à venir, la crise a nettoyé le secteur et mis fin à la spéculation", estime Antoine Geerinckx, qui a racheté les parts de son associé fin 2013.

Si le chiffre d’affaires de CO2logic s’est réduit avec la chute du prix des crédits carbone, l’entreprise, qui compte aujourd’hui 10 collaborateurs, connaît depuis 2013 une belle croissance de ses activités. "Nous nous sommes concentrés sur la consultance, et nous avons accompagné une septantaine d’entreprises, la plupart d’entre elles sur le long terme. Et là, nous faisons vraiment la différence." Une consultance qui représente aujourd’hui 80% du chiffre d’affaires de CO2logic, qui était d’environ 730.000 euros en 2014, et devrait dépasser 900.000 euros cette année.

Des projets à l’étranger

Parmi les clients: une série de pouvoirs publics, mais aussi beaucoup d’entreprises privées, parmi lesquelles Interparking, Lotus Bakeries ou le Pain Quotidien, qui ont entamé une vraie réflexion sur leur empreinte climatique. Elles ont fortement réduit leurs émissions de CO2 et compensé les émissions restantes en soutenant des projets à l’étranger, pour devenir CO2 neutres. "Nous sommes les seuls, parmi tous ceux qui ont voulu faire de la compensation en Belgique, à encore développer des projets à l’étranger avec des ONG, souligne Antoine Geerinckx. Il s’agit de projets Gold Standard, une certification soutenue par le WWF."

Retrouvez ci-dessous le portrait de 5 entreprises ayant investi dans le 'green business':

  • Avec ses panneaux de paille et de bois, Paille-Tech mise sur l'isolation 100% réutilisable
  • SmartNodes invente les réverbères du vingt-et-unième siècle
  • Powerdale réinvente la borne de recharge pour auto électrique
  • CO2logic, pionnier belge de la compensation carbone
  • Fyteko stimule les résistances naturelles des plantes aux grandes sécheresses

Un exemple? L’initiative Wanrou, au Bénin, qui a installé des milliers de fours à bois beaucoup plus efficaces dans les familles pour lutter contre la déforestation. "Nous nous assurons que le monitoring est correct. Chaque tonne de CO2 évitée est traçable, avec un petit GPS sur chaque four", souligne le patron de CO2logic.

Quand on lui demande si ce principe de compensation, où les entreprises paient pour annuler leurs émissions de CO2, ne ressemble pas trop au commerce des indulgences, par lequel l’Eglise permettait aux catholiques de racheter leurs péchés, Antoine Geerinckx a la réponse toute prête: d’abord, les entreprises qui font de la compensation réduisent beaucoup plus leurs émissions CO2 que les autres, parce qu’elles ont intégré un prix carbone dans leurs comptes. Et ensuite, contrairement aux indulgences, la compensation fait vraiment la différence, puisqu’elle finance des projets d’efficacité énergétique ou de lutte contre la déforestation. "Notre premier souci a toujours été la crédibilité de notre démarche, insiste le patron de CO2logic. Ainsi, le label ‘CO2 neutral’que nous avons développé est certifié par Vinçotte. Cela alourdit beaucoup la procédure, mais c’est une garantie de sérieux."

Pour élargir le spectre de ses activités, CO2logic a créé une nouvelle société, Naturalogic, qui évalue l’ensemble des impacts environnementaux d’une activité, ainsi que sa dépendance vis-à-vis des services rendus gratuitement par la nature. L’entreprise textile Libeco et la chaîne de supermarchés Delhaize sont parmi les premiers clients.

Retrouvez toutes les infos sur la COP21 dans notre dossier spécial.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés