On a un accord sur le climat

©BELGA

Les Régions sont arrivées à un projet d'accord sur la répartition de l'effort climatique, annoncent les ministres régionaux et fédéral.

Le Premier ministre Charles Michel a promis un accord intra-belge sur la répartition de l'effort climatique avant la fin de la COP 21. Voilà qui est chose faite. Les Régions se sont mises d'accord, ont annoncé les ministres régionaux et fédéral. Les ministres de l'Environnement des entités fédérale et fédérées sont réunis en cette fin d'après-midi au cabinet de la ministre bruxelloise Céline Fremault.

Concrètement, pour atteindre l'objectif belge de réduction de gaz à effet de serre, les Régions réduiront d'ici 2020 leurs émissions de gaz à effet de serre de 15,7% pour la Flandre, de 14,7% pour la Wallonie et 8,8% pour Bruxelles

La Belgique s'est engagée à atteindre un niveau de 13% d'énergie renouvelable dans la consommation finale d'énergie brute en 2020. En valeur absolue, l'engagement pour la Flandre s'élèvera à 2,156 tonnes d'équivalent pétrole (Mtep), à 1,277 Mtep pour la Wallonie, à 0,073 Mtep pour Bruxelles et à 0,718 Mtep pour le pouvoir fédéral. C'est notamment sur ce point que les Régions n'arrivaient pas à se mettre d'accord. La Wallonie, qui comprend moins d'entreprises polluantes, est plus proche de son objectif que la Flandre. Cette dernière demande donc à sa voisine d'être solidaire. On parle dès lors de transfert sud-nord de quotas de CO2.

Et les quotas de CO2 débloqués?

Pour ce qui est des enchères de quotas CO2, les 326 millions d'euros disponibles seront répartis à 10% pour Fédéral, 53% pour la Flandre, 30% pour la Wallonie et à 7% pour Bruxelles. Pour ce qui est des enchères à venir jusqu'en 2020, le fédéral recevra 9,05%, la Flandre 52,76%, la Wallonie 30,65% et Bruxelles 7,54%. 

L'engagement sur le financement international s'élève à 50 millions d'euros, dont 25 millions seront assumés par le fédéral, 14,5 millions par la Flandre, 8,25 millions par la Wallonie et 2,25 millions par Bruxelles.

Retrouvez toutes les infos sur la COP21 dans notre dossier spécial.

Cet accord, obtenu après de longues discussions, n'était pourtant pas gagné d'avance. Hier encore, Paul Magnette et Charles Michel se crêpaient encore le chignon à ce sujet.

→ Lire notre article "Charles Michel ment comme il respire"

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés