Publicité
Publicité

Parlez-nous de vos échecs, Jean Galler

Pour le chocolatier Jean Galler, ressasser ses échecs, "c'est comme une pompe à merde, à part tourner dedans, il ne se passe rien de bon".