Publicité
Publicité

Emmanuel Faber, quand l'habit ne fait pas le patron

Ils se veulent "cools" et déstressés, façon start-up. De plus en plus de capitaines d’industrie laissent tomber la cravate pour une tenue plus décontractée.