Mbappé, 18 ans, 180 millions

Cherche Jeunes au beau potentiel Les clubs investissent sur des joueurs de plus en plus jeunes en espérant une forte plus-value à la revente. © AFP ©AFP

Ou s’arrêtera la folle inflation du ballon rond? Nul ne peut le prédire.

Ou s’arrêtera la folle inflation du ballon rond? Nul ne peut le prédire. On croyait avoir tout vu l’été dernier, mais fin novembre, un nouveau chiffre est venu affoler les compteurs: le montant de la clause libératoire de Lionel Messi, le meilleur joueur de l’histoire du foot. Le club qui voudrait s’offrir l’attaquant argentin du FC Barcelone devra signer un chèque de… 700 millions d’euros. Le syndrome Neymar est passé par là. L’été dernier, le "Barça" croyait sa star brésilienne intransférable. C’était mal connaître les ambitions démesurées des Qataris du PSG qui l’ont achetée pour 222 millions d’euros.

Mais que dire alors de Kylian Mbappé, âgé de 18 ans, que le club parisien a acquis fin août pour 180 millions à l’AS Monaco. Un montant qu’il ne mettra sur la table qu’en juin prochain car, afin de rester dans les clous du fair-play financier (si on peut encore l’appeler ainsi), le PSG l’a d’abord "loué" une saison.

Le cas Mbappé illustre en tout cas une tendance: les clubs investissent sur des joueurs de plus en plus jeunes en espérant une forte plus-value à la revente. Il n’aura fallu qu’une saison à Mbappé pour exploser à l’AS Monaco avant, déjà, d’être transféré dans un club plus huppé. Le parcours d’un autre Français, Ousmane Dembélé, s’inscrit dans la même veine. Âgé aujourd’hui de 20 ans, il a été transféré de Rennes à Dortmund pour 15 millions d’euros durant l’été 2016. Un an plus tard ce dernier le cédait à Barcelone pour… 105 millions. Le Diable Rouge Youri Tielemans a mis plus de temps pour prendre son envol, mais il constitue une bonne affaire pour le "petit" RSC Anderlecht. Formé au club, il s’y est révélé à 16 ans avant de signer à 20 ans pour… l’AS Monaco moyennant une indemnité de transfert de 25 millions d’euros, un record en Belgique.

L’arrivée d’investisseurs "exotiques" dans le monde du ballon rond est à la base de cette inflation.

La moyenne d’âge des 10 plus gros transferts du dernier mercato estival s’élève ainsi à seulement 23,7 ans, selon le site Transfermarkt. Dans une étude publiée début décembre, l’Observatoire du football, basé à Neuchatel en Suisse, épingle que depuis septembre la valeur marchande des dix joueurs de moins de 21 ans a augmenté de plus de 30%… En à peine trois mois, donc. Figurant à la 18e place de ce classement, Youri Tielemans a vu sa cote grimper de 35% à 46 millions d’euros, alors qu’il vient seulement de devenir titulaire à 100% dans son club.

Il ne semble plus y avoir de limites dans ces folles enchères. L’arrivée d’investisseurs "exotiques" dans le monde du ballon rond est à la base de cette inflation. Ils considèrent le sport le plus populaire au monde au mieux comme un vecteur d’image au pire comme un outil de blanchiment d’argent. Les sommes inconsidérées investies par le Qatar dans le PSG ont un objectif, obsessionnel: celui de gagner la Ligue des Champions. Pareil trophée doit lui servir de vitrine pour la Coupe du Monde qu’il va accueillir en 2022. Mais il n’y a pas que les pétrodollars et les roubles pour expliquer cette évolution. La hausse exponentielle des droits télévisés, surtout en Angleterre (3,3 milliards d’euros en 2016!) a gonflé les caisses des clubs, leur permettant de transférer à tour de bras des joueurs pour des montants encore inimaginables il y a quelques années, y compris des gamins à peine sortis de l’adolescence comme Mbappé. Aujourd’hui, selon l’Observatoire du football, la valeur moyenne des 10 joueurs de moins de 21 ans les plus cotés s’élève ainsi à 115 millions d’euros…

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content