Le fonds Ardent investit dans le fournisseur d'énergie Zeno

Emmanuel Mewissen, CEO du groupe Ardent. ©Anthony Dehez

Ardent Invest entre dans le capital du fournisseur d’énergie Zeno. Ce dernier veut se différencier et s’internationaliser grâce à ses services.

Le nouveau fonds d’investissement wallon Ardent Invest avait indiqué dans nos colonnes en août qu’il comptait investir dans l’énergie et dans un fournisseur d’électricité. C’est désormais chose faite. Ardent Invest entre dans le capital du fournisseur belge de gaz et d’électricité Zeno, anciennement connu sous la nomination Klinkenberg Énergie du nom de son fondateur Christophe Klinkenberg .

Vous entreprenez? Vous avez des idées pour faire bouger les lignes? Rejoignez la communauté des entrepreneurs:

La newsletter hebdomadaire

- Le groupe LinkedIn

Découvrez aussi notre site dédié aux chefs d'entreprise wallons et l'ensemble de nos articles.

L’opération a été réalisée via une augmentation de capital. Elle suit celle du groupe Hobeco d’Anthony di Prima qui avait fait son entrée dans le capital de Zeno il y a quatre mois. "Nous voyons au travers de cet investissement un ADN commun avec les actionnaires de Zeno, dont la stratégie correspond à nos ambitions sur le marché de la fourniture de gaz et d’électricité. En effet, outre les synergies que nous pouvons réaliser entre nos sociétés, Zeno reste l’un des derniers fournisseurs belges d’énergie à actionnariat 100% belge à l’heure actuelle, avec une ambition de traverser les frontières demain", explique Nicolas Léonard, patron de la branche Invest d’Ardent Group.

Potentiel en B2B

Ardent Invest compte se concentrer sur deux pôles dans l’énergie: l’énergie à proprement parler et les technologies liées aux économies d’énergie et responsables.

L’investissement dans Zeno rentre donc clairement dans le premier des deux pôles. Mais comment se différencier dans un marché réputé saturé comme celui de la fourniture d’énergie? "Il faut approcher ce marché de manière différente avec une offre plus globale liée à des services. Le fondateur de Zeno, Christophe Klinkenberg, vient du métier du service avant la fourniture d’énergie", répond Nicolas Léonard.

Zeno propose par exemple la livraison de pellets ou la mise en leasing de chaudières et de matériel électrique qui permettent d’économiser de l’énergie. Ce qui promet un beau potentiel en B2B.

Zeno a été créée il y a deux ans et demi et réalise un chiffre d’affaires autour des 12 millions d’euros. L’investissement d’Ardent Invest est à la hauteur de "notre fonds d’investissement naissant", indique Nicolas Léonard. Pour rappel, le capital de départ d’Ardent Invest est d’un million d’euros et l’objectif est de l’augmenter progressivement pour totaliser une quinzaine de millions d’ici deux à trois ans.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content