Publicité

Après quatre ans de travaux, La Grand Poste fait son retour

La Grand Poste dispose notamment d'un large espace de coworking. ©Valentin Bianchi / BPC

Le site emblématique de Liège a été inauguré ce mardi. Il servira au coworking, d'espace numérique et accueillera des étudiants en journalisme. Le grand public pourra y manger et y boire.

Elle s'est fait attendre pendant quatre ans, le temps de se refaire une beauté. Depuis ce mardi, La Grand Poste est officiellement de retour. L'emblématique bâtiment en bord de Meuse à Liège reprend du service. Les facteurs y seront toujours les bienvenus en tant que visiteurs, mais l'ancienne bâtisse, qui date de 1901, s'est trouvé un paquet d'autres fonctions. Il faut dire que ses 8.000 mètres carrés ont permis à Noshaq, BPI et Eckelmans, les trois actionnaires du projet, de se faire plaisir. L'activité principale, du moins en termes de taille, sera l'espace de coworking, qui pourra accueillir jusqu'à 200 personnes. Outre les espaces individuels dans l'open-space, des locaux classiques pour les entreprises sont également disponibles. En réalité, étaient disponibles. "Avant même l'ouverture officielle, nous étions déjà complets", sourit Gaëtan Servais,  le CEO de Noshaq. Outre cette activité classique, l'accent sera mis sur le numérique avec l'accueil de start-ups et la volonté de faire du lieu un "incubateur d'incubateurs". "L'idée est, par exemple, d'accueillir durant un mois une société qui souhaiterait accompagner des start-ups durant quelques semaines", explique Gérôme Vanherf, le responsable de la nouvelle bâtisse.

L'espace sera également rapidement pris d'assaut par les étudiants. Une bonne partie du sous-sol est occupée par l'Université de Liège, qui y installera d'ici quelques jours son master en journalisme. "Ils auront accès à 15 studios, une newsroom, des salles annexes", détaille Gérôme Vanherf. À côté des étudiants, plusieurs médias s'installeront également dans le bâtiment, dont la télévision locale RTC Liège. "Notre ambition est d'en faire un pôle média et tech. L'idée nous est venue lors d'une visite à Bergen, en Norvège. Un site comparable y a été créé et le lieu est devenu une référence mondiale pour le secteur", explique Gaëtan Servais.

"La Grand Poste est un lieu emblématique où tous les Liégeois sont déjà allés au moins une fois. Il fallait donc qu'ils s'y retrouvent aussi."
Gérôme Vanherf
Responsable de la Grand Poste

Le site n'est toutefois pas qu'un espace de travail. "La Grand Poste est un lieu emblématique où tous les Liégeois sont déjà allés au moins une fois. Il fallait donc qu'ils s'y retrouvent aussi et que la Grand Poste ne soit pas juste un espace de coworking", explique Gérôme Vanherf. Comme souvent à Liège, cela se passe autour d'une bière. Une brasserie artisanale a installé ses cuves au sous-sol et propose ses breuvages directement sur place dans un bar, où une quarantaine de bières au fût sont proposées. Juste à côté, un food corner rassemble six échoppes d'alimentation.  "Les espaces comme la Grand Poste qui fonctionnent le mieux sont toujours ceux qui ont pu combiner l'aspect professionnel et l'ancrage local. La volonté est aussi de redynamiser le quartier. Cette partie de la ville n'avait plus une bonne réputation et les Liégeois ne s'y rendaient plus", glisse encore Gaëtan Servais.

40 millions d'euros d'investissement

Pour refaire de l'endroit un espace incontournable, Noshaq et les autres investisseurs ont mis les moyens. Au total, le projet de rénovation aura coûté quelque 40 millions d'euros. Il ne devrait toutefois pas en rester là. Un projet d'extension de 4.000 mètres carrés est déjà dans les cartons. Il est prévu juste derrière le bâtiment. En parallèle,  le bâtiment du Fiacre, sur la place Saint-Étienne, à côté des locaux de Noshaq, sera également rénové pour répondre à la demande. "Ce sont en réalité déjà des projets de débordement pour répondre à l'intérêt suscité par la Grand Poste", assure Gaëtan Servais.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité