Gobert se lance dans l'e-commerce et ouvre deux nouveaux points de vente

Gobert était déjà multicanal pour sa logistique (route et voie d’eau). Il le sera aussi dans ses ventes avec son nouveau site d’e-commerce. ©Kristof Vadino

Le groupe Gobert est en pleine croissance. Il vient de racheter un point de vente à Ath et va en ouvrir un autre à Tournai. Gobert lancera en janvier un site d’e-commerce avec les 60.000 références magasin du groupe.

On ne va pas s’embêter dans les prochains mois chez Gobert. L’Echo apprend que le groupe actif dans le négoce en matériaux de construction, le transport par route et voie fluviale ainsi que dans le génie civil va étendre son réseau de 2 points de vente pour le porter à 14 magasins en Wallonie et à Bruxelles.

Le groupe Gobert vient ainsi de signer le rachat de La Rasselière à Ath, une ville que l’administrateur-délégué Ronald Gobert considérait comme essentielle pour son maillage en Wallonie.

La Rasselière, c’est 5 personnes et un chiffre d’affaires de 2 millions d’euros. La moitié du chiffre d’affaires y étant réalisée auprès des clients particuliers et l’autre moitié auprès de clients professionnels.

"Avec cette acquisition à Ath et le nouveau site à Tournai, notre réseau sera complet en Wallonie picarde."
Ronald Gobert
Administrateur-délégué du Groupe Gobert

Le patron nous confie également qu’il va ouvrir un nouveau point de vente à Tournai le "long de la voie fluviale" d’ici la fin mars 2019. Il s’agira d’un bâtiment qui sera réaffecté aux activités du groupe. "Avec cette acquisition et le site de Tournai, notre réseau sera complet en Wallonie picarde, où nous sommes déjà présents à Péruwelz (Roucourt). C’est une zone intéressante car frontalière de la France", indique le patron.

Multicanal

En plus de ceci, le groupe Gobert a entièrement rénové son point de vente à Anderlecht. L’ancien bâtiment y a été rasé pour en construire un nouveau. Un investissement de deux millions d’euros le long d’une voie fluviale avec l’accès au stock directement depuis le quai.

C’est primordial pour le groupe, qui essaye de se différencier en étant capable de livrer au maximum par voie d’eau, ce qui génère des gains économiques et écologiques importants sur les chantiers. Aussi, ce point de vente est idéalement situé pour livrer également des chantiers en Flandre.

La stratégie de logistique par la route et par l’eau sera complétée par l’ouverture dès le début 2019 d’un site de vente en ligne. "On est à pied d’œuvre avec nos équipes. On travaille d’arrache-pied pour mettre en ligne les 60.000 références. Il y a un gros travail d’encodage et le test final aura lieu en novembre. Je ne veux lancer le site internet que quand il sera parfait", explique le patron. Son objectif avec la vente en ligne est de toucher les clients à travers toute la Belgique et en France.

Groupe Gobert

• Fondé il y a 70 ans. Actif via ses filiales dans le négoce en matériaux de construction, le transport par route et voie fluviale ainsi que dans le génie civil et les chantiers publics.

• Chiffre d’affaires de 126,5 millions d’euros en 2017, (+ 7,5% sur une année).

• Ronald Gobert, administrateur-délégué du groupe, est de la quatrième génération.

• Le groupe Gobert vise une croissance de 10% en 2019 et 20 nouveaux emplois pour un total de 370 emplois.

Ronald Gobert espère également attirer de la sorte la clientèle dans ses magasins physiques et leur faire découvrir sa large gamme. Son groupe fait 80% dans le B2B et 20% dans le B2C. Il y a donc un fort potentiel de croissance dans le marché particulier. Il s’agit de faire davantage connaître ses activités au grand public. Un travail aidé par les différentes activités de sponsoring de l’entreprise, notamment au Tour de France.

Les ventes sur internet se réaliseront depuis le point de vente de Montignies-sur-Sambre et par la suite depuis Farciennes. Gobert travaille également à la logistique particulière de la livraison aux clients privés avec des transporteurs comme DPD, DHL et consorts.

Étendre le réseau

Avec toutes ces initiatives, le groupe Gobert pense pouvoir augmenter son chiffre d’affaires de 10% en 2019 et engager 20 personnes supplémentaires pour porter le total des effectifs du groupe à 370 personnes.

Et Ronald Gobert ne compte pas en rester là. Il cherche des possibilités pour s’étendre d’avantage en Wallonie. Des nouveaux points de vente dans la région liégeoise et dans l’est du Brabant wallon sont à l’étude pour optimaliser la couverture du territoire wallon.

"Il y a beaucoup d’opportunités sur le marché pour le moment", indique Ronald Gobert. Il y aurait notamment toute une série de sociétés familiales qui n’auraient pas de succession pour reprendre les activités. "Il y aura peut-être encore de bonnes nouvelles dans les semaines à venir", sourit le dynamique patron.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content