Le spécialiste cardiaque wallon lève 30 millions d'euros

©miracor

Fondée à Vienne, la medtech Miracor, désormais liégeoise, a développé une technologie qui permet de traiter les patients ayant souffert d'un infarctus aigu. Elle a levé des fonds qui lui serviront à soutenir des activités cliniques et à préparer des activités commerciales.

La start-up liégeoise Miracor Medical, spécialisée dans la cardiologie interventionnelle, a clôturé la dernière tranche de sa levée de fonds, portant le tour de financement de série D à 30 millions d''euros.

Miracor a été fondée à Vienne en 2008 par le chirurgien cardiaque autrichien Werner Mohl avec l'aide de fonds de capital-risque. Elle a développé une technologie qui permet de traiter les patients ayant souffert d'un infarctus aigu, afin de restaurer une partie significative de leur fonction cardiaque. Elle a annoncé début 2018 son installation à Awans, en procédant au passage à une levée de fonds de 25 millions, portée désormais à 30 millions.

Les fonds serviront à soutenir les activités cliniques et à préparer des activités commerciales.

La série D a été menée par Ming Capital (Shenzhen, Chine) et co-dirigée par un investisseur stratégique. Parmi les nouveaux investisseurs participants, on retrouve le fonds d'investissement alternatif belge Quest for Growth. 

Trois holdings publics belges avaient participé à la première levée de fonds de 25 millions: la SFPI (le bras financier du Fédéral), la Société Régionale d'Investissement de Wallonie (SRIW) et Meusinvest. S'y ajoutaient les investisseurs Earlybird Venture Capital, Delta Partners, SHS, Biomed Invest et Peppermint Venture Partners.

Les fonds serviront à soutenir des activités cliniques et à préparer des activités commerciales.

Le dispositif médical développé par Miracor est appelé PiCSO (Pressure-controlled Intermittent Coronary Sinus Occlusion). Il s'agit plus précisément d'une console et un cathéter. Ce dernier instrument est introduit dans le sinus coronaire du patient à l'aide d'un guide traditionnel. Un ballon à l'hélium est fixé sur le cathéter qui sera gonflé et dégonflé selon un cycle bien précis et sous monitoring constant.

Plusieurs études ont montré que le dispositif génère une réduction significative des zones nécrosées.

Miracor Medical, qui doit inaugurer officiellement ses nouveaux locaux la semaine prochaine, est dirigée par un CEO belge, Olivier Delporte, un ingénieur commercial qui a fait une grande partie de sa carrière aux USA dans le secteur des start-ups de l'équipement médical. Le directeur financier, Bertrand Grimmonpré, est lui aussi belge.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content