Publicité

Sambrinvest suit l'engouement pour les biotech et le digital

©Mediafin

Montant record en terme d’investissements pour l’exercice 2017-2018. En 10 ans, l’invest carolo est passée d’une politique ancrée essentiellement sur le secteur industriel à une diversification plus large.

Ce mercredi soir, les sourires seront de circonstance lors de la présentation de la nouvelle identité graphique de l’invest carolo, Sambrinvest. En marge de cet événement, qui aura lieu dans les locaux de Venyo, une entreprise innovante dans un secteur de pointe à envergure mondiale (les simulateurs de vol), Anne Prignon, la directrice générale de l’invest, va présenter les résultats de l’exercice 2017-2018. Celui-ci a couru du 1er juillet 2017 au 30 juin 2018. Et il affiche un montant record: 48 millions d’euros investis pour une centaine de dossiers.

Box Wallonie
La Wallonie entreprend

Vous entreprenez? Vous avez des idées pour faire bouger les lignes? Rejoignez la communauté des entrepreneurs:

La newsletter hebdomadaire

- Le groupe LinkedIn

Découvrez aussi notre site dédié aux chefs d'entreprise wallons et l'ensemble de nos articles.

"Plusieurs éléments expliquent ce montant impressionnant", décrypte pour L’Echo la patronne de Sambrinvest. "En l’occurrence, nous avons mobilisés des montants importants dans les secteurs Biotech et Digital, soit en investissements directs soit au travers de fonds d’investissement et des partenariats" Pour le Biotech, citons le fonds Theodorus IV (fonds spin off de l’ULB) en création, le fonds Newton Biocapital et Fund +, des fonds venture capital qui ont notamment investi dans Epics Therapeutics et ChromaCure. "À côté de ces Fonds VC, nous venons de lancer un fonds de pré-amorçage, couplé à de l’accompagnement pour maturer les projets avant une vraie levée de fonds; il s’agit du Butterfly Fund", insiste Anne Prignon.

Sambrinvest applique aussi désormais cette stratégie au secteur digital. Car tous les acteurs concernés considèrent qu’un élément clé du développement de la biotech dans la région de Charleroi a été la présence, autour de centres de recherches, d’un incubateur qui accompagne les projets et offre un lieu physique, accompagné de fonds d’investissements. Pour les biotechs, c’est l’I-tech incubateur qui joue ce rôle d’accélérateur. Pour le digital, ce rôle échoit à Digital attraxion. Co.Station offre des espaces de travail partagé et sert de lien à la communauté des entrepreneurs digitaux de la région.

©Mediafin

Le succès est déjà là, selon Sambrinvest, qui a doublé son espace disponible, passant de 800 à 1.600 m2. "Notre implication dans les projets digitaux est évidemment plus récente", poursuit Anne Prignon. "Mais nos investissements ne font que grandir, au travers de Digital attraxion pour les projets en création, et grâce à Sambrinvest pour les projets plus matures."

Par ailleurs, Sambrinvest continue de diversifier son offre destinée aux start-ups et aux entreprises en croissance, notamment dans le secteur immobilier, en offrant du financement classique (soit leasing, soit financement direct), des espaces partagés, ou en achetant des bâtiments en propre pour les mettre en location aux PME en croissance.

Au total, Sambrinvest a 220 entreprises en portefeuille. Parmi celles-ci, 25 sont actives dans les biotechs et une quinzaine dans le digital. "Rien qu’en 2018, nous avons investi en direct 8 millions dans des entreprises biotech et 4 millions dans le digital. En dix ans, nous sommes passés d’une politique d’intervention en faveur de TPE et PME actives dans des secteurs industriels à une politique d’intervention plus large, avec un focus sur l’innovation, la valeur ajoutée et l’emploi. Mais nous restons disponibles pour tous types de projets", conclut la directrice générale.

Et de joindre la parole aux actes en évoquant l’investissement récent de l’invest dans la Brasserie du Val de Sambre. Une unité de production d’une capacité de 40.000 hectolitres vient de voir le jour dans le zoning de Thuin. Dans le secteur de l’édition, Sambrinvest soutient l’entreprise Kennes éditions depuis sa création et vient de financer la croissance de son activité. Un dernier exemple pour terminer. La société Cinergie, basée à Fleurus, est un biométhaniseur équipé d’un site de biométhanisation. Celle-ci produit de l’énergie électrique (ainsi que de l’énergie thermique qu’elle valorise sur un réseau de chaleur propre). Sambrinvest est au côté de cette entreprise depuis le démarrage de ses activités.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité