PORTRAIT: Cate Blanchett, une femme de qualité et engagée

©AFP

Cate Blanchett présidera la 71e édition du Festival de Cannes qui s’ouvrira le 9 mai prochain. Elle sera la douzième femme à recevoir ce privilège. L’Australienne possède toutes les qualités pour mener à bien cette mission.

Pour avoir eu quelques fois l’occasion de rencontrer Cate Blanchett, on peut affirmer qu’elle illumine de sa présence la pièce où elle se trouve et que jamais, elle n’aligne des banalités ou des réponses formatées quand on l’interroge sur ses rôles. Elle est d’une brillante intelligence et n’est pas dénuée d’humour. Plus qu’une star, Cate Blanchett est une grande dame. Son nom n’apparaît jamais dans la rubrique des gossips. Elle ne se répand pas sur les réseaux sociaux et toutes ses apparitions publiques ont toujours des raisons valables.

Entre Elizabeth I et Katherine Hepburn

Le profil
  • 1992: Elle est diplômée de l’Institut d’art dramatique australien.
  • 2008: Elle retrouve Brad Pitt, avec lequel elle avait tourné "Babel", dans "L’Etrange histoire de Benjamin Button" de David Fincher d’après une nouvelle de Francis Scott Fitzgerald. Un succès aussi bien public que critique.
  • 2013: Elle signe un contrat de 10 millions de dollars avec Armani et devient l’égérie du parfum Si.
  • 2015: Elle prend part aux activités du Haut Commissariat aux Réfugiés de l’ONU et est nommée ambassadrice de bonne volonté.
  • 2016: Elle interprète tous les personnages de "Manifesto", un film expérimental (jamais sorti en Belgique) qui se base sur les manifestes dadaïste, surréaliste, futuriste et situationniste.

Née à Melbourne, Cate n’a pas grandi à Hollywood. Sa carrière a d’abord démarré dans son pays natal, l’Australie, au théâtre et dans des séries télé. C’est le rôle d’Elizabeth I d’Angleterre dans la magnifique reconstitution de Shekhar Kapur qui lui permettra d’accéder, dès 1998, à une carrière internationale au cinéma. Elle a, alors, vingt-neuf ans. À partir de ce moment, ses choix alterneront entre films d’auteur comme "Coffee and Cigarettes" de Jim Jarmush où elle fait une petite apparition en 2003 et des méga productions comme la saga de "Le Seigneur des Anneaux" où elle incarne Galadriel dès 2001. Martin Scorsese lui donnera le rôle de Katherine Hepburn dans "The Aviator" en 2004 et il est clair qu’il a vu en Cate quelque chose de cette rebelle chic qu’était Katherine Hepburn. Ce rôle lui vaudra son premier oscar. Le deuxième lui a été décerné en 2014 pour "Blue Jasmine", de Woody Allen où elle était confondante de justesse en bourgeoise fauchée. Elle avait obtenu, la même année, le Golden Globe de la meilleure actrice.

Une femme engagée

Bien qu’elle ait plusieurs fois participé au Festival de Cannes, Cate n’y a jamais remporté le Prix d’interprétation. Pour "Carol", de Todd Haynes, il y a deux ans, c’est sa co-star Rooney Mara qui était repartie avec le trophée. Le Festival de Cannes a choisi de réparer cet affront, cette année, en la désignant présidente du Jury. Elle aurait été choisie parce que non contente d’être une grande actrice et une star, elle est une femme engagée. Et la première des actrices connues à s’être exprimée ouvertement à propos de l’affaire Weinstein. Le Festival de Cannes apporte ainsi son soutien à la lutte contre le harcèlement sexuel dans le milieu du cinéma. Quant à Cate, elle s’est associée à Meryl Streep et Natalie Portman pour créer la fondation Time’s up, destinée à financer le soutien légal aux victimes de harcèlement sexuel au travail.

Ses revenus

Selon Forbes, Cate Blanchett est la huitième du classement des actrices les mieux payées en 2017. Ses revenus se seraient élevés à 10 millions d’euros. Pourtant, la star n’est apparue que dans "Thor: Ragnarok" et très brièvement dans "Song To Song" de Terrence Malick.

All women

Outre ce job prestigieux à Cannes, on verra Cate au cinéma, cette année, dans "Where’d you go, Bernadette" de Richard Linklater mais aussi, cet été, dans le très attendu "Ocean’s 8", soit une version ultra-féminine de "Ocean’s 11". En compagnie de Sandra Bullock, Anne Hathaway et Rihanna, Cate y fera un casse au gala du Met. Tout un programme.

Son clan

Sa famille compte énormément. Mariée au scénariste et directeur du théâtre de Sydney, Andrew Upton, depuis 1997, elle est maman de trois garçons Dashiell, Roman et Ignatius. Le couple a adopté une petite Edith en 2015. Ils vivent depuis deux ans aux Etats-Unis.

Lire également

Contenu sponsorisé

Partner content