Jesper Brodin Un homme du sérail à la tête d'Ikea

Jesper Brodin prendra en septembre la tête du groupe suédois Ikea. Actuellement directeur général d’Ikea Suède, Jesper Brodin a 22 ans de maison.

Ikea, le géant de la vente de meubles en kit et de coussins bigarrés, accueillera un nouveau patron en septembre prochain. Jesper Brodin prend la relève, après l’annonce du départ du patron actuel, Peter Agnefjäll.

À 48 ans, Jesper Brodin a déjà fait ses preuves dans l’entreprise. Sa carrière commence en 1995 comme directeur des achats au Pakistan, avant de vite monter d’un cran quand il devient directeur régional des achats pour l’Asie du Sud-Est. Il s’envole ensuite pour les Pays-Bas pour assister l’ancien patron du groupe, Anders Dahlvig, et le fondateur d’Ikea, Ingvar Kamprad. Il part en Suède en tant que responsable de la section cuisine d’Ikea Suède, puis passe par la Chine où il travaille comme responsable régional des achats. Il s’établit finalement en Suède, où il sera nommé responsable de la gamme et de l’approvisionnement d’Ikea Suède.

Le profil
  • Jesper Brodin est né en 1968 en Suède.
  • En 1995, il devient directeur des achats au Pakistan, puis directeur régional des achats en Asie du Sud-Est.
  • En 2000, il passe assistant d’Anders Dahlvig, le patron du groupe à l’époque, et d’Ingvar Kamprad, le fondateur.
  • En 2013, il devient responsable de la gamme et de l’approvisionnement d’Ikea Suède.
  • Il sera le patron du groupe en septembre 2017.

Pour enfin être promu au plus haut poste. "Je suis ravi d'accueillir Jesper pour son nouveau rôle. Je suis convaincu que sa vaste expérience et sa passion pour la vie à la maison et la vente au détail lui permettront de poursuivre avec succès le travail remarquable mené par Peter Agnefjäll", détaille Lars-Johan Jarnheimer, président du groupe Ikea.

Un choix sensé

Et pour cause, avec 783 millions de visiteurs dans ses magasins en 2016, Ikea enregistrait un chiffre d’affaires de 34,2 milliards d’euros, soit une hausse de 7,1% par rapport à 2015. Peter Agnefjäll, patron du groupe, soulignait alors qu’Ikea remportait "un franc succès auprès des clients, qui ont particulièrement apprécié l’évolution de l’offre" en 2016, axée sur le thème "It starts with the food" (ça commence par la nourriture): une offre alimentaire élargie et l’accent mis sur les cuisines, les ustensiles et la salle à manger.

Choisir quelqu’un en interne pour poursuivre ces évolutions est une "manœuvre sensée", selon Robert Haigh, du cabinet d’analystes Brand Finance, interrogé par la BBC. "C’est une décision difficile pour une entreprise, soit de choisir quelqu’un en interne, soit d’amener quelqu’un de l’extérieur. Mais pour celles avec une identité de marque forte comme Ikea, il est logique de perpétuer cette identité et cette culture", détaille Robert Haigh.

Quant aux objectifs qui attendent Jesper Brodin, il s’agira pour lui de continuer le développement de "l’intégration des points de vente et de l’e-commerce", si l’on s’en réfère au rapport 2016 de l’entreprise. Il devra aussi garder un œil sur la Chine, qu’il connaît bien et qui est l’un des marchés à plus forte croissance pour le groupe, avec l’Australie, le Canada et la Pologne. "Je suis ravi de faire partie de la transformation rapide du commerce de détail", a déclaré Jesper Brodin.

Ikea et l’environnement

Le groupe Ikea semble s’intéresser de près au développement durable. Depuis 2009, il a investi 1,5 milliard d’euros dans des éoliennes et des panneaux solaires. Ainsi, les énergies renouvelables représentaient 71% de sa consommation énergétique en 2016.

Ça commence par des allumettes

L’histoire d’Ikea débute en 1943, quand le jeune Suédois Ingvar Kamprad décide de vendre des allumettes. Il crée sa propre compagnie et la nomme avec les initiales de son nom, de sa ferme Elmtaryd et de son village Agunnaryd. Avec la vente de meubles, le succès est au rendez-vous et il ouvre son premier magasin à Älmhult en 1958.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content