La chute d'un baron de la drogue

©BELGAIMAGE

Accusé d’avoir dirigé pendant 25 ans le cartel le plus puissant du Mexique, haï par les uns, encensé par les autres, le baron de la drogue, alias El Chapo, est jugé depuis ce lundi à New York après deux évasions spectaculaires au Mexique.

Il est passé du classement Forbes des plus grandes fortunes mondiales à l’isolement total d’une cellule américaine: Joaquin Guzmán Loera, dit "El Chapo" (le courtaud), est l’un des narcotrafiquants les plus célèbres au monde en raison de la taille de son organisation criminelle et de ses deux évasions spectaculaires de prisons de haute sécurité.

Les dates clés
  • Naît le 4 avril 1957 à Badiraguato, Etat de Sinaloa, au Mexique
  • 2001 S’évade de prison une première fois, officiellement dans un panier de linge sale
  • 2015 Seconde évasion spectaculaire par un tunnel de 1,5 km de long
  • 2016-2017 Capture et extradition aux Etats-Unis
  • 5 novembre 2018 Ouverture de son procès à New York

Né dans une famille pauvre des montagnes du Sinaloa, au nord-ouest du Mexique, Joaquín Guzmán vend dès l’enfance oranges, caramels et sodas. À quinze ans, il sème et récolte du pavot à opium et de la marijuana. "De là où je viens, c’était le seul moyen de subsistance", expliquera-t-il dans une unique interview accordée à l’acteur Sean Penn en 2015.

Cartel de Sinaloa

Recruté par le chef du cartel de Guadalajara Miguel Angel Félix Gallardo, surnommé "le Chef des chefs" il fonde à son arrestation en 1989 le cartel de Sinaloa, qui deviendra, à la suite d’une guerre sanglante contre ses rivaux, le plus important du pays. "J’ai fourni plus d’héroïne, méthamphétamines, cocaïne et marijuana que n’importe qui dans le monde”, déclare-t-il à Sean Penn. En 25 ans d’activité, l’organisation aurait arrosé les Etats-Unis de drogues pour une valeur estimée à 14 milliards d’euros.

Arrêté en 1993, il réussit à s’évader une première fois en 2001 de la prison de Puente Grande (Jalisco), où il bénéficie d’un traitement de faveur, officiellement en se cachant dans un panier de linge sale. Après treize ans caché sur ses terres natales, il est rattrapé par les autorités et incarcéré à la prison d’Altiplano (Etat de Mexico), la plus sécurisée du pays, d’où il s’échappe en juillet 2015, cette fois par un tunnel de plus de 1,5 km de long qui relie une des douches du pénitencier à l’extérieur.

Narcocorridos
Il a inspiré des dizaines de "narcocorridos", ces chansons à la gloire des narcotrafiquants rythmées à l’accordéon. Parmi les plus célèbres, "Le Roi du Tunnel" ou "La Fuite du Chapo": "Des pieds à la tête/Il est de petite stature/Mais il est grand parmi les grands/Voyons qui osera penser autrement."

Marque déposée
Depuis 2016, El Chapo est une marque déposée au Mexique, après plus de 24 tentatives de la part de sa famille. Sont désormais estampillés du nom du célèbre baron de la drogue des bijoux, des cuirs, des montres, des parapluies, des jouets mais aussi des décorations de Noël.

Mais sa cavale sera cette fois de courte durée: interpellé en janvier 2016 par la Marine à Los Mochis, un ranch de ses terres du Sinaloa, il échoue à s’échapper par le système des égouts.

Selon le bureau du procureur général, les contacts qu’a entretenu El Chapo avec les acteurs Sean Penn et Kate del Castillo, avec qui il envisageait de produire un film sur sa vie, auraient participé à sa capture.

Les deux évasions d’El Chapo ne font que renforcer sa renommée. La légende veut que durant ses années de fuite, lors d’une sortie au restaurant, Guzmán ait fait confisquer les téléphones portables des convives présents et réglé l’addition de la salle entière pour compenser la gêne occasionnée. Au Sinaloa, ses plantations de pavot à opium et marijuana en font vivre plus d’un. Dans son village natal, il est un héros.

Onze chefs d’accusation

Depuis son extradition aux Etats-Unis en 2017, il croupit à l’isolement 23 heures sur 24 dans une prison de Manhattan. Seuls son avocat et ses jumelles de sept ans, qu’il a eues avec sa dernière femme, la reine de beauté Emma Coronel, épousée alors qu’elle avait à peine 18 ans et lui plus de cinquante, ont le droit de lui rendre visite.

Durant son procès, qui s’ouvrait hier, il devra répondre de onze chefs d’accusation, parmi lesquels trafic et distribution de drogues, possession d’armes à feu et blanchiment d’argent. Les procureurs entendent également démontrer qu’il est le commanditaire de plus de 30 assassinats. El Chapo devrait plaider non coupable: s’il est condamné, il risque la prison à perpétuité.

Lire également

Publicité
Publicité