Ronnie Leten, modèle suédois sauce limbourgeoise

©wim kempenaers (wkb)

L’ancien CEO belge d’Atlas Copco se voit confier la présidence d’Ericsson. À charge pour lui de redresser l’équipementier télécoms suédois, en mauvaise posture face à Huawei et Nokia.

Dans l’industrie suédoise, on dira qu’il fait partie des meubles. Les huit ans passés à la tête d’Atlas Copco, le géant de l’équipement industriel où il est entré en 1985, lui ont en tout cas permis de jouir d’une belle notoriété au pays d’Ikea.

À bientôt 61 ans, Ronnie Leten continue d’imprimer sa marque au tissu économique suédois. Il a cédé les rênes d’Atlas Copco au Suédois Mats Rahmström. Non sans se faire promettre l’élection à la présidence d’une future spin-off du géant scandinave. Ce sera pour l’an prochain.

Dans l’immédiat, Ronnie Leten, qui s’apprête à céder la présidence d’Electrolux, se voit confier les rênes du conseil d’administration d’Ericsson. Sa mission est à la fois simple et compliqué: il s’agit d’aider au redressement de l’équipementier télécoms suédois, à la peine face à la concurrence du chinois Huawei et du finlandais Nokia. Sans oublier la faiblesse des marchés émergents et le recul des dépenses d’investissement des opérateurs télécoms.

Le profil
  • 12 décembre 1956: naissance à Beringen
  • 1979: licence en sciences économiques appliquées (Université de Hasselt)
  • 1979-1985: travaille chez General Biscuit
  • 1985: engagé chez Atlas Copco Airpower (Belgique)
  • 1999: président de la division Airtec
  • 2001: préside la division Industrial Air
  • 2006: prend la direction de la division Compressor Technique
  • 2009-Avril 2017: CEO d’Atlas Copco
  • 2012: président d’Electrolux
  • 9 octobre 2017: nommé à la présidence d’Ericsson

Depuis deux ans, le titre Ericsson a perdu près de la moitié de sa valeur boursière. Pour les responsables du groupe, la nomination d’un homme sous la direction duquel l’action Atlas Copco a plus que quadruplé tombait dès lors sous le sens.

"Un des meilleurs"

En Suède, l’homme d’affaires limbourgeois croule sous les éloges. "Ronnie Leten est un des meilleurs chefs d’entreprise que nous ayons eu en Suède", dit même un gestionnaire de fonds de Stockholm.

Rien, a priori, ne prédestinait Ronnie Leten a une telle destinée. Fils d’un ouvrier mineur, il contracte la polio à trois ans. Pour réapprendre à marcher, il est obligé de passer six jours sur sept à l’hôpital. De quoi se forger un caractère: ce quadrilingue (anglais, français, allemand et néerlandais) n’est pas du genre à baisser les bras face aux difficultés.

S’il a débuté sa carrière chez General Biscuit, Ronnie Leten aura passé la majeure partie de sa carrière (32 ans ) chez Atlas Copco, un conglomérat qui emploie aujourd’hui quelque 48.000 salariés dans le monde, dont 3.300 en Belgique.

Le natif de Beringen ne se voit d’ailleurs pas poursuivre une activité professionnelle en Belgique. "Mon réseau est en Scandinavie", dit-il.

Ronnie Leten compte bien s’en servir pour pallier son inexpérience du monde des télécoms. "Si je ne croyais pas qu’il y avait une opportunité et une chance pour Ericsson de devenir une grande entreprise et un acteur qui compte, je n’aurais pas

Du temps pour le vélo

Depuis avril dernier, Ronnie Leten n’assume plus la direction journalière du géant Atlas Copco. Ce passionné de la petite reine a donc davantage de temps pour se livrer à sa passion. "Je faisais près de 10.000 kilomètres par an, mais depuis que je suis CEO d’Atlas Copco, je n’avais plus assez de temps", disait-il alors.

Proche de la famille Wallenberg

Non content de se faire un nom en Suède, Ronnie Leten s’y est constitué un joli réseau de relations. Il est notamment très proche de la famille Wallenberg, descendante du diplomate Raoul Wallenberg, qui sauva la vie de dizaines de milliers de Juifs pendant la Seconde Guerre mondiale. Le fonds Investor AB, véhicule d’investissement de cette famille d’industriels, est un actionnaire de référence de plusieurs fleurons industriels suédois, dont Atlas Copco, Electrolux et Ericsson.

 

envisagé de franchir ce pas."

Lire également

Contenu sponsorisé

Partner content