Andy Schleck, la passion du vélo autrement

La 4e étape du Tour de France part ce matin de Mondorf-les-Bains, au Luxembourg. À un jet de pierre du domicile des frères Schleck. Contraint d’arrêter les frais en 2014, Andy s’est reconverti dans la vente de… vélos.

Ils sont au cyclisme grand-ducal ce que les frères Borlée sont à l’athlétisme belge. Grâce aux frères Schleck, les fans de vélo du monde entier peuvent aujourd’hui situer le Luxembourg sur une carte.

Fränk a quitté les pelotons à la fin de la saison 2016. De son plein gré. Deux ans plus tôt, une grave blessure au genou avait contraint son frère Andy à dire stop. À 29 ans. Contre sa volonté.

Publicité

Ce coureur longiligne, au palmarès plutôt enviable mais émaillé de longs creux dus aux blessures, est vite retombé sur ses pattes. Ou dira-t-on remonté en selle?

Dès l’annonce de la fin de sa carrière, Andy Schleck a exprimé sa volonté de rester dans le monde du vélo. Mais plutôt que d’intégrer le staff d’une équipe cycliste, le champion grand-ducal a préféré se tourner vers l’entrepreneuriat. Et partager sa passion du vélo avec M. et Mme Tout-le-Monde.

Un ancien café

Avec le soutien de son beau-père entrepreneur, Jeannot Delvaux, le frère cadet de la famille Schleck choisit de se reconvertir dans le commerce de cycles.

Le profil
  • 10 juin 1985: Andy Schleck naît à Luxembourg
  • 2005: il entame sa carrière professionnelle dans l’équipe danoise CSC
  • 2007: 2e du Tour d’Italie
  • 2009: vainqueur de Liège-Bastogne-Liège
  • 2010: remporte le Tour de France après le déclassement d’Alberto Contador pour dopage
  • 2014: miné par les blessures à répétition, il met un terme à sa carrière professionnelle
  • Février 2016: il ouvre son magasin Andy Schleck Cycles à Itzig

Il achète, dans la petite localité d’Itzig, non loin de Luxembourg, un ancien café du début du XXe siècle qui a abrité en son temps un… jeu de quilles. Andy le métamorphose en un vaste magasin entièrement dédié à la petite reine.

Le commerce créé par l’ancien coureur vise à combler tous les amoureux du vélo. On y trouve tous les types de bicyclettes (pour enfants, vélos de ville ou de route, VTT), et dans toutes les gammes de prix. Le show room, qui vend également des équipements (maillots, casques, shorts, compteurs, chaussures…), est flanqué d’un atelier de réparation et de préparation de vélos.

Mais "Andy Schleck Cycles" n’est pas qu’un simple magasin. Cet espace de 800 mètres carrés sur deux étages se veut aussi un espace convivial permettant d’accueillir les passionnés de vélo dans un cadre chaleureux. Un petit bar permet aux amateurs de discuter vélo autour d’un verre ou d’un petit en-cas.

L’amour du vélo

Andy Schleck, qui se consacre à 100% à sa nouvelle carrière, n’est jamais très éloigné. "Mon but est de partager mon expérience et mon amour du vélo avec tous mes clients", disait-il l’an dernier à nos confrères de Sud-Presse.

Le patron d’Andy Schleck Cycles veut faire de son commerce autre chose qu’un magasin classique. "Je ne veux pas vendre le vélo le plus cher, mais celui qui conviendra le mieux au client", affirme-t-il à la radio française Direct FM.

Le champion grand-ducal n’était pas vraiment préparé à devoir mettre un terme à sa carrière à 29 ans. Entre 2005 et 2014, il aura tout de même mis son nom en haut du palmarès de Liège-Bastogne-Liège, une des plus grandes classiques du calendrier, et du Tour de France, remporté à la suite du déclassement de l’Espagnol Alberto Contador pour dopage. Andy Schleck aura aussi remporté le maillot blanc de meilleur jeune sur le Tour d’Italie en 2007 et sur le Tour de France durant trois années consécutives (2008, 2009, 2010).

Le Tour de France lui rend aujourd’hui hommage en lançant la 4e étape depuis Mondorf-les-Bains. À un kilomètre de chez lui. Il pourra donc rallier la ligne de départ à pied.

En bref

Beau-père entrepreneur

Pour lancer sa nouvelle entreprise, Andy Schleck n’a pas dû chercher loin pour trouver l’associé idéal. Son beau-père, l’entrepreneur Jeannot Delvaux, patron d’une société spécialisée dans les sanitaires et le chauffage, lui apporte, outre 50% du capital, son expertise en gestion d’entreprise, en marketing et en comptabilité.

Des roues de vélo

Le 18 février dernier, Andy Schleck a franchi une nouvelle étape de sa vie en épousant Jil Delvaux, qui partage sa vie depuis plusieurs années. Une cérémonie placée sous le thème du vélo: les mariés sont sortis de la mairie de Mondorf sous une haie d’honneur constituée de roues de bicyclettes.

Le vélo dans le sang

Le vélo, chez les Schleck, c’est une affaire de famille. Fränk et Andy ne sont que le dernier maillon d’une lignée entamée par le grand-père, Gustav Schleck, coureur cycliste dans les années 1930. Leur père, Johny, participa quant à lui au Tour de France à sept reprises. Il fut notamment équipier de Jan Janssen, vainqueur du Tour en 1968, et de Luis Ocana, vainqueur en 1973.

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité