Avec Ann Sarnoff, Warner Bros. féminise sa direction

Arnaud Martin

Warner Bros. vient de se trouver un nouveau CEO. Pour la première fois, il s’agit d’une femme. Ann Sarnoff reprend le siège laissé vacant depuis mars par le départ subit de l’ancien patron.

Il n’est jamais trop tard. Près de cent ans après sa création, l’emblématique studio de production Warner Bros. a nommé pour la première fois de son histoire une femme à sa tête. La référence du monde de la production à Hollywood se cherchait depuis plusieurs mois un nouveau patron. Son précédent CEO, Kevin Tsujihara, avait fait ses bagages en mars dernier suite à un scandale dans lequel il aurait favorisé pour certains rôles une actrice avec qui il entretenait une relation extraconjugale. Sa remplaçante se nomme Ann Sarnoff.

Le profil
Le profil
  • 1987: Ann Sarnoff décroche un MBA à Harvard.
  • 1993: Elle entre chez Viacom et Nickelodeon. Elle y restera dix ans.
  • 2003: Ann Sarnoff devient COO de la WNBA.
  • 2006: Début de son expérience au Dow Jones.
  • 2010: L’Américaine rejoint la BBC.
  • 2019: Ann Sarnoff devient la nouvelle CEO de Warner Bros.

Outre le rôle de CEO, elle prendra également la casquette de président du groupe. Un bon moyen d’avoir une vue globale sur tout ce qui se passe dans le groupe ou presque. "Elle supervisera l’opérationnel de Warner au niveau mondial ce qui inclut la production, le marketing, la distribution de films, la télévision et l’entertainment", assure Bloomberg.

Forcément, pour occuper un tel poste, le CV requis doit être plutôt costaud. Celui de l’Américaine de 57 ans l’est sans conteste. Diplômée de l’université de Georgetown et de Harvard, elle a débuté sa carrière comme consultante avant de rapidement se tourner vers le monde des médias. Avant de signer chez Warner Bros., Ann Sarnoff était à la présidence de BBC Studios Americas. Elle était active depuis près de dix ans chez BBC, où elle a occupé différents postes clés. Le dernier en date consistait à promouvoir le savoir-faire britannique dans le monde de la production. Pour cela, elle était notamment en charge du développement de BritBox, une plateforme regroupant les succès britanniques. Avant cette expérience, Ann Sarnoff a eu l’occasion de faire ses gammes dans le secteur grâce à un passage de dix ans chez Viacom. Elle fut notamment en charge de l’intégration de Paramount Communications, puis de la direction de la chaîne pour enfant Nickelodeon. Une expérience qui pourrait bien lui être utile dans son nouveau rôle. "Je travaillais là lorsque les ‘millennials’naissaient. J’en connais donc beaucoup sur eux car ils faisaient partie de notre audience, expliquait Ann Sarnoff au magazine Hollywood Reporter. Je les ai vus grandir et j’en sais un peu sur la façon dont ils consomment les médias."

De la Bourse au basket

Tonton est un emblème

Dans le monde médiatique américain, le nom Sarnoff n’est pas inconnu. Fondateur de NBC en 1920, David Sarnoff est considéré comme le père de la radio et la télévision aux Etats-Unis. Il s’agit en fait du grand-oncle de son mari.

Disney a montré la voie

Si la nomination d’une femme à un tel poste est une première chez Warner Bros., Ann Sarnoff n’est pas la seule à avoir occupé un poste d’une telle importance dans le monde des médias. Anne Sweeney fut par exemplecoprésidente de Disney Media Networks et présidente de Disney-ABCTV entre 2004 et 2015.

 

Ann Sarnoff ne s’est pas limitée à son secteur actuel. Entre l’expérience Viacom/Nickelodeon et la BBC, la nouvelle CEO a touché à un paquet d’activités différentes. Elle a ainsi occupé différents postes importants au Dow Jones et faisait partie du comité de direction de Paypal. Durant deux années, elle fut même la COO de la WNBA, l’équivalent féminin de la NBA, le célèbre championnat de basketball américain.

Un joli paquet de références mais jamais toutefois directement dans la production cinéma, rappelle le New York Times. Sur le sujet, la nouvelle patronne confiait au journal avoir effectivement encore à apprendre et elle compte visiblement sur son équipe. "C’est un studio tellement emblématique avec une équipe de direction tellement forte. Je veux travailler en équipe et élaborer conjointement des stratégies", expliquait-elle. Bien que pas spécialement la plus attendue au poste, le secteur semble accueillir plutôt positivement la nouvelle nomination.

Lire également

Publicité
Publicité